jump to navigation

Crise économique, d’abord. 17 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 7 149 fois | 16 commentaires

Tout le monde parle de crise financière pour les subprimes. La réalité, c’est qu’on assiste aux Etats-Unis à l’aboutissement du capitalisme mondialisé tel que nous le connaissions.

Le crédit aux particuliers s’y est développé de façon massive. Les américains se sont non seulement endettés pour leur logement (les subprimes), mais aussi pour leur consommation. Il y a 1000 milliards de dollars de crédit revolving, non comptabilisés dans la crise des subprimes, qui ne seront peut être jamais remboursés.

La vraie question c’est « Pourquoi un tel endettement du consommateur américain » ?

Dans les 30 dernières années, les femmes se sont mises au travail (plus qu’en France), les temps de travail eux-mêmes ont augmenté (bien avant la France), mais cela n’a pas suffi pour que le travailleur américain puisse tenir. Il a dû emprunter pour ses fins de mois (le crédit revolving) puis pour se loger (les subprimes). Le développement du crédit a été, en ce sens, la dernière tentative du monde du Travail pour résoudre l’impossible équation que lui posait le Capital.

La mondialisation a fait que le travailleur américain est de fait en concurrence avec la planète entière. Au début, il a tenté de s’adapter, maintenant, il est au bout. Les capitaux peuvent s’évader, pas lui.

Le crédit presqu’illimité dont il a joui n’a finalement fait que retarder l’explosion, mais ne l’a pas créée. La crise n’est pas financière, elle est économique. Le côté financier rend le tout plus spectaculaire mais cela fait des années que les USA seraient en récession s’il n’y avait pas eu crédit.

Je rappelle ça à tous ceux qui pensent qu’on peut s’en sortir juste en devenant plus performants, en travaillant plus, etc…

A ceux qui trouvent que les USA est un pays formidable, où on peut créer des boîtes (c’est vrai), où les magasins sont ouverts le dimanche, où les employés sont sympas dans les restaurants, les boutiques, où les rapports avec les gens sont plus naturels et moins tendus qu’en France (ouf ! pas de syndicats, pas d’inspection du travail !)…

C’est vrai, c’est vrai, c’est vrai ! Et j’adore les USA justement pour ça.

Mais nier la lutte des classes ne suffit pas pour l’empêcher de se manifester.

(Ceux qui suivent ce blog auront noté que cette dernière phrase est presque digne du Dr House.)

Billets associés :
del.icio.us:Crise économique, d'abord. digg:Crise économique, d'abord. spurl:Crise économique, d'abord. wists:Crise économique, d'abord. simpy:Crise économique, d'abord. newsvine:Crise économique, d'abord. blinklist:Crise économique, d'abord. furl:Crise économique, d'abord. reddit:Crise économique, d'abord. fark:Crise économique, d'abord. blogmarks:Crise économique, d'abord. Y!:Crise économique, d'abord. smarking:Crise économique, d'abord. magnolia:Crise économique, d'abord. segnalo:Crise économique, d'abord. gifttagging:Crise économique, d'abord.


Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. 15 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Dr House.
Lu 11 586 fois | 2 commentaires

Billet précédent sur Dr House: Elémentaire, mon cher Wilson !
Billet suivant : Dr House, Tintin de laboratoire


Avertissement: la citation ci-dessous est quasiment incompréhensible. Je ne me suis résolu à l’utiliser que pour faire avancer mon schmilblick.

Regardons de plus près ce qui arrive aux médecins. On ne nous fait grâce de rien quant aux procédés dont ils fouillent l’espace voué à leur investigation, de la répartition de cet espace en volumes qui n’en laissent pas se dérober une épaisseur, à l’aiguille sondant le mou, et, à défaut de la répercussion sondant le dur, au microscope dénonçant les excréments de la tarière à l’orée de son forage, voire le bâillement infime d’abîmes mesquins. À mesure même que leur réseau se resserre pour qu’ils en viennent, non contents de secouer les pages des livres à les compter, ne voyons-nous pas l’espace s’effeuiller à la semblance de la maladie ?

Cette citation est extraite d’une leçon de Jacques Lacan sur la Lettre volée, une fameuse nouvelle d’Edgar Poe.

La lettre volée est un objet que tout le monde recherche mais que seul le détective Auguste Dupin parvient finalement à retrouver en usant non pas de méthodes policières mais psychologiques.

Dans la citation de Lacan, j’ai juste remplacé les mots « policiers » et « lettre » par « médecins » et « maladie » pour montrer à quel point le commentaire de Lacan semble s’appliquer (mais par anticipation !) à Dr House.

Il y a d’un côté les médecins, qui cherchent méthodiquement, sans rien trouver de définitif, en utilisant des méthodes d’enquête purement médicales. La série ne nous épargne ni les moyens, ni les images « choc », en synthèse 3D, images spectaculaires mais finalement peu intéressantes concernant la progression de ces recherches qui ne sont que le pendant des recherches policières systématiques que Lacan décrit en des termes presque identiques:

« la série trop connue des cachettes extraordinaires : dont on nous donne la revue, des tiroirs dissimulés du secrétaire au plateau démonté de la table, des garnitures décousues des sièges à leurs pieds évidés, du revers du tain des glaces à l’épaisseur de la reliure des livres. »

D’un autre côté, le Dr House, la plupart du temps, comme le détective Dupin, ne participe pas aux recherches, ni aux examens, mais va lui résoudre la maladie par d’autres moyens.

Pour Lacan, tout est une question de « regard » :

« Le premier est d’un regard qui ne voit rien : c’est le Roi, et c’est la police. (Cuddy, l’équipe du Dr House…)

Le second d’un regard qui voit que le premier ne voit rien et se leurre d’en voir couvert ce qu’il cache : c’est la Reine, puis c’est le ministre. (Certains membres de l’équipe du Dr House, pas toujours les mêmes, percent en général partiellement le mystère en s’inspirant de ses méthodes).

Le troisième qui de ces deux regards voit qu’ils laissent ce qui est à cacher à découvert pour qui voudra s’en emparer : c’est le ministre, et c’est Dupin enfin. » (Le Dr House)

Nous sommes partis du médical pour aller au policier, avec Sherlock Holmes et Dupin. Pour reboucler, Lacan emploie un terme médical, « La lettre en souffrance » pour traduire le titre de la nouvelle policière de Poe « The purloined letter ». Cette traduction est d’ailleurs aussi « mauvaise » que celle de Baudelaire, puisque « purloined » signifie « détournée », « prolongée », mais bien plus intéressante parce que Lacan sait parfaitement tout cela.

La Vérité est ailleurs et Lacan voit dans la nouvelle de Poe une représentation du fonctionnement du cerveau humain.

Je pense moi aussi aussi que la série Dr House décrit un mode de fonctionnement du cerveau humain, et que, ce faisant, elle va au-delà d’Edgar Poe. C’est ce qui en fait une série unique.

Je reviendrai là-dessus dans mon prochain billet, un peu plus reposant, qui portera sur le Dr House et Tintin.

Billets associés :
del.icio.us:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. digg:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. spurl:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. wists:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. simpy:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. newsvine:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. blinklist:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. furl:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. reddit:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. fark:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. blogmarks:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. Y!:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. smarking:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. magnolia:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. segnalo:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs. gifttagging:Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs.


Elémentaire, mon cher Wilson ! 10 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Dr House.
Lu 6 726 fois | 9 commentaires

Billet précédent : Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps

Billet suivant :Dr House, Edgar Poe, Lacan: la Vérité est ailleurs.


Tous les épisodes de Dr House durent 40 mn et ont une structure commune. Avant le générique, une personne tombe gravement malade, ce qui justifie son placement en hôpital. Ce malade sera ensuite traité, avec ou sans succès, par le Dr House et son équipe : c’est le motif dramatique principal de chaque épisode. Au sein du même épisode, House va aussi donner des consultations médicales, la plupart du temps hilarantes, qui constituent le motif comique.

House est un diagnosticien (je ne pense pas que de tels postes existent dans les hôpitaux français car cela induirait une hiérarchie intellectuelle de fait entre les médecins et, avant de voir la série, je ne savais pas non plus qu’ils existaient dans les hôpitaux américains). Il n’accepte de traiter que les cas les plus obscurs, ceux que les autres médecins de l’hôpital n’ont pas pu comprendre.


Un détective plutôt qu’un médecin.

Plutôt qu’un travail de médecin, House mène une enquête policière pour établir le bon diagnostic. Il recherche la solution dans la vie privée du malade et il se définit avant tout comme un excellent observateur. Il est souvent capable de reconstruire la vie d’une personne en l’observant quelques secondes (ce qu’il fait lors des consultations d’urgence qu’il a horreur d’assurer car les cas sont trop simples pour lui – cf l’extrait ci-dessous, qui est pour moi un des passages les plus significatifs et les plus drôles).

Cette scène est évidemment inspirée de Sherlock Holmes et d’une façon générale, les références à Sherlock Holmes abondent. Certaines maximes préférées de House sont de purs emprunts, comme par exemple « when you have eliminated the impossible, whatever remains, however improbable, must be the truth”.

Comme Sherlock Holmes, House est musicien (il joue du piano et de la guitare). Comme Sherlock Holmes est drogué à la cocaïne, House est drogué à la Vicodine (mais la drogue ne joue pas le même rôle, House se drogue parce qu’il a un handicap à la jambe qui lui crée une douleur permanente, alors que Sherlock Holmes se drogue pour améliorer ses facultés mentales. Comme le dit House, « The drugs don’t make me high, they make me neutral”.

Billets associés :
del.icio.us:Elémentaire, mon cher Wilson ! digg:Elémentaire, mon cher Wilson ! spurl:Elémentaire, mon cher Wilson ! wists:Elémentaire, mon cher Wilson ! simpy:Elémentaire, mon cher Wilson ! newsvine:Elémentaire, mon cher Wilson ! blinklist:Elémentaire, mon cher Wilson ! furl:Elémentaire, mon cher Wilson ! reddit:Elémentaire, mon cher Wilson ! fark:Elémentaire, mon cher Wilson ! blogmarks:Elémentaire, mon cher Wilson ! Y!:Elémentaire, mon cher Wilson ! smarking:Elémentaire, mon cher Wilson ! magnolia:Elémentaire, mon cher Wilson ! segnalo:Elémentaire, mon cher Wilson ! gifttagging:Elémentaire, mon cher Wilson !


Des « TICE » vues comme symptôme de la perte du capital scolaire 9 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Formation à distance,Technologies.
Lu 4 377 fois | 3 commentaires

Je félicite les lecteurs de mon blog qui ont subi une formation avancée, parfois douloureuse, en Capital Altruiste, mais là, je me dois de vous préciser tout d’abord que « Capital scolaire » est une expression employée par Bourdieu qui n’a RIEN à voir avec le sens économique du mot « Capital ». « Capital scolaire » signifie plutôt « qualité scolaire », ce terme prenant en compte la qualité de l’enseignement et la qualité, le niveau des élèves.

« Perte du capital scolaire » n’est donc qu’une façon un peu pompeuse de parler de la baisse du niveau général. Vous me connaissez, la pomposité et moi, cela fait en général 2. Et je dirais même 3, si ma modestie naturelle ne me l’interdisait.

J’emploie simplement ces termes parce que ce sont ceux de Bourdieu (la pomposité et lui, ça faisait 1,5 au plus) et qu’il a inspiré ma réflexion (si je n’étais pas aussi modeste, je vous dirais que j’ai eu des précurseurs, mais la réalité, c’est que j’ai juste besoin de références plus crédibles que moi).

Les TICE nous sont présentées comme l’avenir, la panacée, le symbole de l’enseignement de demain, les technologies qui créeront des emplois, qui éveilleront nos enfants (je m’arrête là, les lieux communs me manquent). Mais ce que je vais essayer de vous montrer dans ce billet, c’est que, dans une certaine mesure, elles sont avant tout le symptôme de la dégradation de la qualité scolaire.

C’est une situation que je rencontre assez fréquemment. Quelques exemples:

  1. Eric Delcroix écrit sur son blog pourquoi il a refusé d’inscrire sa fille dans une classe pupitre. Pour résumer en une ligne: il y a vu du matériel flambant neuf avec RIEN derrière. Pas de support, pas de suivi, pas de compétence, pas de réflexion éducative. Tout ce matériel (coûteux en capital, à défaut d’apporter du capital scolaire) n’était là que pour masquer, finalement, l’immense vacuité du projet éducatif.
  2. Les budgets de l’Education Nationale sont de plus en plus réduits, le nombre de professeurs diminue. Or, simultanément, on met en valeur un peu partout les investissements TICE les plus visibles et les plus modernistes (laboratoires de langues, ressources informatiques, etc…). Cet effort masque en fait la baisse moyenne du capital scolaire.
  3. De Gaulle refusait d’inaugurer les chrysanthèmes mais aujourd’hui nos politiques (maires, députés, présidents de conseils généraux ou régionaux et même ministres !) inaugurent les TBI. J’ai relevé une bonne dizaine d’articles de journaux sur ce thème dans les deux dernières semaines. A chaque fois, le discours est similaire et convenu (enfin un consensus droite/gauche !). On parle de l’avenir de la nation qui passe par les TICE, de la réduction de la fracture numérique (encore faudrait-il qu’elle existe !). Bref, on masque, une fois encore, l’absence de projet.
  4. Le pays où l’enseignement a été le plus désorganisé dans les 10 dernières années, le Royaume-Uni, est équipé à presque 100% en tableaux interactifs (plus de 400 000 TBI, contre moins de 15 000 en France. Et le pire, c’est que certains en France veulent s’en inspirer !). La raison est que depuis les réformes de Tony Blair (qui par ailleurs contiennent d’excellentes choses), les écoles sont plus en concurrence et se doivent d’afficher des « signes extérieurs » de capital scolaire à défaut d’en posséder toujours. Là encore, symptôme.

Bourdieu toujours, dans La noblesse d’état:

La logique qui pousse les écoles les plus démunies de capital proprement scolaire […] trouve un contrepoids qui impose un effort pour accumuler du capital scolaire, fût-ce au prix d’une exhibition ostentatoire des signes extérieurs de l’avant-gardisme pédagogique: par exemple en déployant des trésors d’invention moderniste, tant en matière d’équipements, laboratoires de langues, ressources informatiques, moyens audio-visuels, qu’en matière de techniques pédagogiques, qui se veulent toujours plus actives, plus modernes, plus internationales.

Rappelez-vous quand même que ce billet est écrit par quelqu’un qui croît fermement que les TICE peuvent jouer dans le bon sens – mais encore faut-il qu’il y ait un sens…

Allez j’ose, parce qu’il est tard: « TICE sans pracTICE n’est que ruine, pour les ânes » !

Billets associés :
del.icio.us:Des  digg:Des  spurl:Des  wists:Des  simpy:Des  newsvine:Des  blinklist:Des  furl:Des  reddit:Des  fark:Des  blogmarks:Des  Y!:Des  smarking:Des  magnolia:Des  segnalo:Des  gifttagging:Des


Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s’inscrire ?

Par Thierry Klein dans : Racines du Ciel,Scooters électriques.
Lu 4 622 fois | 6 commentaires

Comme vous le savez, vélos et scooters électriques sont arrivés. Le lancement des Racines du Ciel (c’est le nom que j’ai donné à l’entreprise) aura officiellement lieu le 26 septembre à Bachy (en banlieue de Lille) à partir de 16 h.

Les détails dans mon précédent billet.

Vous pouvez devez vous inscrire en ligne à l’événement. Voir ci-dessous.

Comment s’inscrire en ligne ?

  • S’inscrire à l’événement sur Facebook (pour les membres Facebook)
  • Pour tous les autres, s’inscrire en ligne ici ou, s’il n’y a plus de place,
  • Laissez juste un commentaire sur ce billet si vous avez des problèmes à vous inscrire en ligne.

.

Billets associés :
del.icio.us:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? digg:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? spurl:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? wists:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? simpy:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? newsvine:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? blinklist:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? furl:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? reddit:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? fark:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? blogmarks:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? Y!:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? smarking:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? magnolia:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? segnalo:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ? gifttagging:Racines du Ciel, Vélos et scooters électriques, comment s'inscrire ?


Vélos et scooters électriques – et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy 8 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Racines du Ciel,Scooters électriques.
Lu 10 818 fois | 24 commentaires

Comme vous le savez, vélos et scooters électriques sont arrivés. Le lancement des Racines du Ciel (c’est le nom que j’ai donné à l’entreprise) aura officiellement lieu le 26 septembre à Bachy (en banlieue de Lille) à partir de 16 h. Il reste une soixantaine de vélos et de scooters disponibles (les 40 autres sont réservés à de futurs partenaires de l’entreprise).

Vous pourrez vous inscrire en ligne à l’événement. Je vous dirai comment dans un prochain billet – mais d’ores et déjà, réservez la date. Voir ci-dessous.

Comment s’inscrire en ligne ?

.

J’essaie de répondre ci-dessous aux principales questions.

Quels sont les prix ?

J’ai mis à jour les prix ci-dessous. Il y a encore des inconnues donc les prix indiqués ne sont pas un engagement (mais je ferai mon possible pour ne pas les faire varier à la hausse). S’il y a des bénéfices, ils seront reversés à l’Association « Capital Altruiste ».

Quelles sont les garanties ?

Cf ce que j’avais posté le 10 juillet: Je fais venir un premier container “test” et les “early adopters” sont prévenus: le premier arrivage sera à prix coûtant mais il est aussi à leurs risques et périls.

Donc considérez qu’il n’y a pas de garantie et donc les risques suivants:

  • Certains modèles ne seront pas supportés dans le futur (en fonction des retours utilisateurs).
  • J’ai commandé des pièces détachées, mais en quantité limitée
  • La société « Les Racines du Ciel » est en cours de constitution et ne sera pas en mesure d’apporter une aide professionnelle avant quelques semaines ou mois.
  • Pour toutes ces raisons, je vous demande de vous arrêter de faire attention: j’ai essayé de sélectionner du bon matériel, les premiers tests sont d’ailleurs très positifs et vous pourrez tout essayer sur place MAIS il faut être prêt à assumer la maintenance et à mettre éventuellement les mains « dans le cambouis » (même si, en l’espèce, moins de cambouis qu’ailleurs because c’est de l’électrique).

Donc j’y mettrai évidemment beaucoup de bonne volonté, mais pas de garantie au sens « professionnel » du terme… La garantie commencera au container n°2 !

Ai-je le droit de rouler ou pas sur route avec le matériel proposé ?

Tous les scooters sont homologués avec un numéro CEE. Ce qui veut dire qu’on peut rouler sur route avec eux (après la délivrance d’une carte grise par la préfecture).

Les vélos sont sur le papier conformes à la législation française (construction du vélo, le moteur stoppe si on arrête de pédaler, le moteur stoppe si on atteint 25 km/h). Mais les modèles sont importés en Europe pour la première fois et ne sont donc pas encore homologués. Nous ferons homologuer les modèles qui ont le plus de succès mais en attendant le certificat, ces modèles ne sont théoriquement autorisés à circuler que sur voie privée – et ils seront vendus comme tels.

Scooters électriques

1. Modèle homologué CEE (catégorie L1e)

Puissance : 1500 W

Autonomie: 60 km

Vitesse max: 54 km/h

Batterie silicone (environ 500 recharges)

Poids: 88 kg

Frein avant disque, arrière tambour.

Prix de vente HT: 980 EUR

 

2. Modèle homologué CEE (catégorie L1e)

Puissance : 1500 W

Autonomie: 60 km

Vitesse max: 54 km/h

Batterie silicone (environ 500 recharges)

Poids: 114 kg

Frein avant disque, arrière tambour.

Prix de vente HT: 980 EUR

 

3. Modèle homologué CEE (catégorie L3e)

Puissance : 2000 W

Autonomie: 55 km

Vitesse max: 55 km/h

Frein avant disque, arrière tambour.

Prix de vente HT: 1 080 EUR

 

(Les modèles commandés sont gris et non pas bleus)

 

 

Vélos électriques

1

Poids (avec batteries et moteur): 29 kg

Moteur brushless (250 W)

Autonomie :35-40 km

Cadre aluminium

Roues: 26 pouces

Batterie: Lithium 36Vx10Ah
(plus de 1000 recharges)

Prix de vente HT: 480 EUR

(les modèles commandés sont gris aluminium)

 

2.

Poids (avec batteries et moteur): 26 kg

Moteur brushless (250 W)

Autonomie :35-40 km

Cadre aluminium

Roues: 26 pouces

Dérailleur interne Shimano 3 vitesses, cadre alu

Batterie: Lithium 36Vx10A
(plus de 1000 recharges)

Prix de vente HT: 560 EUR

(les modèles commandés sont gris aluminium)

 

3.

Poids (avec batteries et moteur): 24 kg

Moteur brushless (250 W)

Autonomie :35-40 km

Cadre aluminium

Roues: 26 pouces

Dérailleur Shimano 7 vitesses, cadre alu

Batterie: Lithium 36Vx10A
(plus de 1000 recharges)

Prix de vente HT: 560 EUR

 

4. Modèle VTT

Poids (avec batteries et moteur): 23 kg

Moteur brushless (180 W)

Autonomie :35-40 km (20 km en utilisation VTT)

Cadre aluminium

Freins à disque, suspension air

Roues: 26 pouces

Dérailleur Shimano 24 vitesses, cadre alu

Batterie: Lithium 24Vx10A
(plus de 1000 recharges)

 

Ajout 12 mai 2008: désolé, tous les modèles VTT sont réservés… Il n’y en avait que 8. Plus possible de se positionner.

 

Billets associés :
del.icio.us:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy digg:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy spurl:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy wists:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy simpy:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy newsvine:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy blinklist:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy furl:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy reddit:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy fark:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy blogmarks:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy Y!:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy smarking:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy magnolia:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy segnalo:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy gifttagging:Vélos et scooters électriques - et capital altruiste : lancement le 26 septembre à Bachy


Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps 2 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Critiques,Dr House,Littérature.
Lu 5 293 fois | 5 commentaires

Billet suivant sur Dr House: « Elémentaire, mon cher Wilson »


Je vais vous tanner avec écrire plusieurs billets sur Dr House, même si je ne suis au fond qu’un néophyte. Je suis tombé par hasard sur un épisode diffusé sur TF1 fin juin. Depuis, j’ai visionné toute la première saison et le début de la deuxième.

D’autres billets parlent de télévision dans ce blog; en général ce sont des billets « de société » et la télévision ne m’intéresse que parce qu’elle nous apprend quelque chose d’autre (sur la médiocrité de la société, du spectateur, la mienne propre, que sais-je encore…).

Mais Dr House est une série vraiment extraordinaire, pour moi la plus grande série TV de tous les temps et la seule, depuis que la télévision existe, qui puisse réellement prétendre au statut d’oeuvre d’art majeure. J’essaierai d’éviter au maximum les superlatifs dans les billets qui suivront, mais oui, quand je parle d’oeuvre d’art, je pense plus à Crime et Châtiment qu’aux Envahisseurs.

Docteur House va devenir un classique et si vous avez aujourd’hui l’immense privilège d’être les premiers à vous taper un article intello sur le sujet, vos descendants devraient, dans 50 ou 60 ans, l’avoir au programme de Première et en découvrir les arcanes dans le Lagarde et Michard (version revue et corrigée n° 56 457). Entre temps, les critiques, les Cahiers du Cinéma, les psychanalystes seront passés par là et auront plus ou moins bien développé ce que vous trouverez dans les billets qui suivront.

J’imagine que ce genre d’affirmations va générer pas mal de commentaires. Certains seront indignés que je puisse accorder autant de crédit à une œuvre aussi grossière (mais pas plus grossière que du Rabelais, après tout !). J’y répondrai plus tard.

D’autres vont me reprocher de donner un caractère universel à une opinion personnelle subjective (« Qu’il aime Dr House, soit ! Mais de quel droit en fait-il un classique ? Son opinion est toute subjective ! On est en démocratie nom de nom et j’ai le droit, moi, spectateur partial, de préférer Colombo, Amicalement Votre ou même Amour, Gloire et Beauté ! »). A ceux-ci, je voudrais répondre tout de suite que mon affirmation n’est pas qu’une opinion. Elle a un côté objectif.

Quand j’étais justement en Première, je cherchais laborieusement, parfois désespérément à comprendre ce qui, derrière le discours du professeur, faisait la beauté d’une œuvre littéraire. Le fait qu’on puisse analyser une œuvre, son style, trouver des correspondances, des idées, etc… montre qu’elle a une certaine tenue, mais ne prouve jamais sa beauté intrinsèque.

Prouver le caractère artistique, a fortiori la grandeur d’une œuvre est une gageure. Pour ce qui est de la raison pure et dure, c’est donc l’inculte qui rafle la mise. Le professeur ne peut que faire étudier, fournir des analyses, quelques clés pour, finalement, espérer que le cœur, qui est un mélange de rationalité et de beauté, finisse par comprendre.

L’objectif des billets qui suivront n’est donc pas de vous prouver mes thèses. Je ne peux pas le faire, pas plus que personne ne peut vous montrer par a + b la beauté du Misanthrope, de Phèdre ou de Crime et Châtiment. Je ne peux que vous livrer un début d’analyse, quelques éléments qui vous montreront que le sentiment que j’ai que Dr House est une œuvre majeure n’est pas totalement sans fondement.

Puis vous vous ferez votre opinion.

Billets associés :
del.icio.us:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps digg:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps spurl:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps wists:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps simpy:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps newsvine:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps blinklist:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps furl:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps reddit:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps fark:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps blogmarks:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps Y!:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps smarking:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps magnolia:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps segnalo:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps gifttagging:Docteur House: la plus grande série audiovisuelle de tous les temps


Merci à Eric…

Par Thierry Klein dans : Humeur.
Lu 3 232 fois | 3 commentaires

de m’avoir choisi comme blog de référence parmi les 5 blogs de son blogday (au fait, c’est quoi, le blogday ?). J’essaierai de rester sobre et bref mais ceux qui me connaissent savent bien que j’en suis aussi fier qu’un paon.

Eric ajoute que « Thierry Klein n’est pas assez connu ». Je ne peux que le féliciter pour sa lucidité. Ceux qui m’aiment peuvent cependant m’envoyer un chèque un message d’encouragement ou me laisser un commentaire.

Billets associés :
del.icio.us:Merci à Eric... digg:Merci à Eric... spurl:Merci à Eric... wists:Merci à Eric... simpy:Merci à Eric... newsvine:Merci à Eric... blinklist:Merci à Eric... furl:Merci à Eric... reddit:Merci à Eric... fark:Merci à Eric... blogmarks:Merci à Eric... Y!:Merci à Eric... smarking:Merci à Eric... magnolia:Merci à Eric... segnalo:Merci à Eric... gifttagging:Merci à Eric...


L’éolien victime du nucléaire 1 septembre 2008

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 4 054 fois | 2 commentaires

Alors que dans le monde entier, l’éolien progresse et qu’il devient capable, à la différence du solaire, de fournir des puissances très importantes, de l’ordre d’une demi-tranche de centrale nucléaire, il est victime en France du lobby du nucléaire (voir le Monde d’aujourd’hui)

Qu’est-ce qu’un lobby ? Vous le comprendrez en vous demandant pourquoi et comment cette information essentielle (« Les éoliennes pourraient menacer certaines chauves-souris ») a été relayée, comme par hasard, par l’ensemble de la presse française (y compris Le Monde, Le Moniteur) la semaine dernière. A qui profite-t-elle ? Pourquoi a-t-elle été massivement diffusée sans aucun avertissement ?

(J’avais déjà failli écrire un billet là-dessus la semaine dernière. Voilà, ça y est !)

Billets associés :
del.icio.us:L'éolien victime du nucléaire digg:L'éolien victime du nucléaire spurl:L'éolien victime du nucléaire wists:L'éolien victime du nucléaire simpy:L'éolien victime du nucléaire newsvine:L'éolien victime du nucléaire blinklist:L'éolien victime du nucléaire furl:L'éolien victime du nucléaire reddit:L'éolien victime du nucléaire fark:L'éolien victime du nucléaire blogmarks:L'éolien victime du nucléaire Y!:L'éolien victime du nucléaire smarking:L'éolien victime du nucléaire magnolia:L'éolien victime du nucléaire segnalo:L'éolien victime du nucléaire gifttagging:L'éolien victime du nucléaire


Le talent ne suffit pas. 29 août 2008

Par Thierry Klein dans : Humeur.
Lu 3 154 fois | 1 commentaire

L’année dernière, Joshua Bell, violoniste mondialement connu, s’est assis par terre dans le métro de Washington. Là, muni de son seul Stradivarius (d’une valeur de 3 millions d’euros !), il a joué pendant 45 mn du Bach et du Schubert.

Qui s’est arrêté pour l’écouter ? Presque personne. Des milliers de voyageurs pressés sont passés devant lui, en évitant évidemment de le regarder dans les yeux pour ne pas se sentir coupable de ne pas lui jeter une ou deux pièces jaunes.

Une exception notable : les enfants (jusqu’à 3 ans) sont les seuls à avoir donné l’impression qu’il se passait là quelque chose d’exceptionnel et ont à plusieurs reprises tenté de ramener leur mère vers le violoniste – avec une énorme fessée à la clé, en général !

Qu’est-ce que tout ça nous apprend ?

On peut évidemment penser que la réputation de Joshua Bell est totalement surfaite, un simple « coup marketing », ce qui fait que les voyageurs n’ont rien entendu d’exceptionnel et ne se sont pas arrêtés. Ce n’est très probablement pas le cas.

Ou alors les enfants sont plus intelligents que les adultes. Rien ne semble le montrer. Probablement les enfants ont-ils simplement moins la perception du contexte, ils n’ont pas de protection contre la nouveauté, les émotions et cela joue pour le meilleur (le violoniste) comme pour le pire (la perception de la publicité).

Le contexte a encore plus d’importance que le talent

Il faut évidemment du talent pour percer, mais il faut aussi bénéficier d’un contexte favorable, sans quoi personne ne va rien remarquer et le talent reste inaperçu.

Pour une société, cela veut dire vanter son produit, faire du marketing, de la communication, etc… Etre avant tout convaincue que son approche est la bonne. Cela peut prendre du temps, mais si vous ne faites pas tout ça, les gens passeront devant vous sans vous voir.

Suivre sa première impression

Si les petits enfants sont capables de suivre leur première impression, les adultes perdent généralement cette disposition – probablement une des conséquences d’un douloureux processus nommé « Education ».

Ceux qui arrivent à l’âge adulte en ayant réussi à conserver, même partiellement, de telles dispositions, ont un très grand avantage « compétitif » sur les autres. Artistes ou producteurs, ils sauront dénicher la perle rare avant tout le monde. Chefs d’entreprise, ils identifieront très tôt le bon produit, la bonne tendance – celle devant laquelle tout le monde passe sans même lever les yeux.

Dans les années 80, je passais fréquemment, Métro Châtelet Les Halles, devant une immigrée sri-lankaise qui avait une voix extraordinaire. Un passant la remarqua, lui fit faire un essai puis l’engagea. La chanteuse (Sirima) devint célèbre du jour au lendemain. Elle mourût malheureusement quelques années plus tard mais tout le monde se souvient du tube : « Là bas ».

Le passant s’appelait Jean-Jacques Goldman.

[display_podcast]

 

Billets associés :
del.icio.us:Le talent ne suffit pas. digg:Le talent ne suffit pas. spurl:Le talent ne suffit pas. wists:Le talent ne suffit pas. simpy:Le talent ne suffit pas. newsvine:Le talent ne suffit pas. blinklist:Le talent ne suffit pas. furl:Le talent ne suffit pas. reddit:Le talent ne suffit pas. fark:Le talent ne suffit pas. blogmarks:Le talent ne suffit pas. Y!:Le talent ne suffit pas. smarking:Le talent ne suffit pas. magnolia:Le talent ne suffit pas. segnalo:Le talent ne suffit pas. gifttagging:Le talent ne suffit pas.