jump to navigation

Le coût exorbitant du confinement 25 mars 2020

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 179 fois | trackback

La stratégie actuelle de confinement est moyennement efficace, puisqu’elle n’empêche pas les membres d’une même famille de se contaminer. Elle n’empêche pas non plus un positif d’en contaminer d’autres en allant faire ses courses, bosser sur son chantier, etc – je rappelle qu’on peut être positif 2 à 3 semaines avant de présenter le moindre symptôme. La Chine a cependant montré que cette stratégie, quand même lourdingue puisqu’on confine 60 millions de personnes, finissait par payer si elle était bien respectée.

Son coût est très difficile à estimer mais il est de quelques centaines de milliards. Macron a parlé de 300 milliards de garantie de l’Etat aux entreprises. Toutes ces garanties ne seront pas dépensées, mais ce chiffre n’intègre pas les effets de la crise économique à venir, qui peut être pire que celle de 1929. Et il ne faut pas oublier qu’une telle crise tue aussi, car elle entraîne toujours une grande pauvreté et parfois la guerre.

Les coréens du Sud ont, par opposition pratiqué une stratégie de tests systématiques sur leur population. Tout le monde est testé, les positifs, symptomatiques ou non, sont mis en quarantaine – et non pas confinés - jusqu’à ce qu’ils soient débarrassés du virus. Cette stratégie est très efficace, nul besoin d’être un grand ponte pour comprendre qu’une personne positive, détectée tôt, ne contaminera plus personne.

Il y a aujourd’hui 17 000 cas positifs identifiés en France, probablement 10 à 100 fois plus de cas réels, ce qui correspond à 1 million de personnes en quarantaine environ, peut-être bien moins (ce chiffre est très important, évidemment, et signifie que certaines personnes ne pouvant être isolées seraient simplement confinées, avec un maximum de précautions).

Avec le traitement Raoult, ces personnes ne resteraient en quarantaine qu’une semaine (au lieu de trois en Corée). Le coût du test est de l’ordre de 50€ et peut sans doute être baissé, mais même si on teste pendant 10 semaines toute la population tous les 15 jours, soient 5 campagnes, le coût serait de 60 millions x 50 € x 5 = 15 milliards “seulement”, il s’agit sans doute d’un coût surestimé. Et ce test réduirait aussi significativement le nombre de morts, les positifs étant détectés avant tout symptôme.

Il commence à exister des tests imparfaits (fonctionnant à 80%), peu coûteux, qu’on peut produire en masse, avec lesquels la stratégie ciblée réussira tout aussi bien.

Une telle stratégie ciblée a en outre l’immense avantage de ne pas arrêter l’économie et d’éviter probablement la crise économique.

Aujourd’hui, nous mettons donc en oeuvre une stratégie très coûteuse et moyennement efficace, alors qu’il existe une stratégie peu coûteuse et très efficace.

Nous ne disposons pas aujourd’hui des tests (nous en produisons moins de 10 000 / jour, c’est nettement insuffisant, merci à nos champions). Mais toutes les solutions (achat, production, en France ou hors de France) devraient être envisagées pour changer, “à tout prix”, de stratégie.

Mais ces solutions sont-elles à la portée d’un pays qui n’a pas su se procurer de gel, ni de masques ?

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?