jump to navigation

La fin de daily Motion 11 avril 2009

Par Thierry Klein dans : Crise Financière, Technologies.
Lu 3 042 fois | trackback

Google n’a trouvé son modèle publicitaire que bien après avoir imposé son moteur. Du coup, des centaines de sociétés se sont créées sans aucun business model et ont appelé ça “Web 2.0″.

Le Web 2.0, c’est un peu comme le fou de Gotlib suspendu à son plafond. Il troue le plafond et y découvre un trésor. Du coup, des milliers de gens l’imitent et cassent tous les plafonds de la planète en espérant faire pareil. Une sorte de ruée vers l’or, avec encore moins d’élus car tout le monde sait qu’il n’y a pas d’or dans un plafond - en général.

Le XXIème siècle a remplacé la ruée vers l’or par la ruée vers le rien. C’est une tendance moderne, tout devient très très abstrait.

Daily Motion, une des sociétés emblématiques du Web 2.0, est mourante.

Plein de mauvais signes relayés dans l’article du Monde du jour, qui me font penser que Daily Motion ne va pas s’en sortir.

Pour s’en sortir, Daily Motion doit en fait changer de modèle et développer un business non publicitaire, basé sur un modèle payant. C’est possible, mais ça veut dire diviser l’équipe actuelle et les coûts par un facteur 5 à 10 - et il est très rare que de telles réformes puissent être menées par l’équipe dirigeante en place.

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?