jump to navigation

Premières réflexions sur le programme d’équipement numérique des écoles rurales 29 mars 2009

Par Thierry Klein dans : Crise Financière,Technologies.
Lu 8 604 fois | trackback

(Billet en provenance du blog de Speechi.)

Le Ministère de l’Education Nationale vient d’annoncer un ambitieux programme d’équipement numérique « doté d’un budget de 50 millions d’euros, destiné à 5 000 écoles rurales de moins de 2 000 habitants« .

1) Sur le contenu du plan

Cela fait 10 000 EUR par école, côté Etat, ce qui peut sembler beaucoup mais finalement ce n’est pas si énorme si on tient compte du fait, que pour le Ministère, « Une école numérique interactive comprendra ainsi des ordinateurs en nombre suffisant (classe mobile de 8 à 16 ordinateurs), un tableau blanc interactif, un accès internet de haut débit, une mise en réseau des équipements, une sécurisation des accès internet, des ressources numériques reconnues de qualité pédagogique« .

Il y a dans cet inventaire des éléments qui se rapportent à l’équipement des élèves (les ordinateurs), à l’équipement des professeurs (le tableau interactif), des éléments peu coûteux (Internet), des éléments qu’on trouve partout gratuitement (des ressources numériques de qualité pédagogique) mais l’utilisation du terme « reconnues d’utilité pédagogique » montre qu’on va chercher à vendre ces ressources aux écoles.

Il sera aussi intéressant de rentrer dans le détail de la convention qui définira le cadre de mise en oeuvre et en particulier, je pense, l’investissement des communes.

Bref, de cette action peut sortir du très bon ou du moins bon – ou même rien du tout ! J’espère vraiment que ce sera du très bon. Xavier Darcos va la présenter ce mardi.

2) Sur la relance

L’autre point intéressant, c’est que cette action se situe dans le cadre du plan de relance gouvernemental. Il y a eu un tout un débat récemment pour savoir si l’Etat devait effectuer une relance par l’investissement ou par la consommation.

En l’espèce, il s’agit d’investissement, mais comme les fournisseurs majeurs d’ordinateurs et de tableaux interactifs sont étrangers, une grande part de ces dépenses iront, structurellement, relancer d’autres économies que la nôtre.

Le retour sur investissement d’un tel plan va donc se valoriser presqu’uniquement en termes de « capital humain », et ce pas avant une bonne dizaine d’années, date où les enfants rentreront dans la vie professionnelle.

C’est une raison supplémentaire pour ne pas se tromper sur son contenu.

Billets associés :

Commentaires»

1. Thom - 3 septembre 2009

ENR : L’école numerique : Foutaise et perte de temps.
Etant jeune conseillé municipal ( dans une commune rurale), dès les premieres infos concernant ce programme, nous avons foncé pour beneficier de « bond en avant ». Plusieurs reunions /rapports ….. pour rien.
Le programme devait concernant ( dans notre departement 60 ecoles ) . En realité, 20 ecoles au max pourront beneficier de ces equipements. La raison : Nos ecoles etaient « correctement » equipées.
Euh, je ne veux pas vous faire rire mais tous les « ordi » ont plus de 5 ans et je ne parle pas des imprimantes …
Bel effet d’annonce pour nos ministres ….. la realité est ailleur !