jump to navigation

Salops de jeunes ! 7 mars 2009

Par Thierry Klein dans : Humeur.
Lu 3 527 fois | trackback

(Pour finir mon billet sur “l’esprit d’entreprise“)

Les métiers les plus prisés par les jeunes: fonctionnaire et chef d’entreprise.

Quoi de commun entre les deux si ce n’est que le chef d’entreprise suce le sang de ses employés alors que le fonctionnaire suce celui de tous les citoyens ?

Un fonctionnaire, c’est un peu un chef d’entreprise qui a bien réussi.

Billets associés :

Commentaires»

1. Bestetti philippe - 4 novembre 2009

Bonjour Thierry Klein,

Je ne pense pas que vous soyez fonctionnaire puisque vous dites que “le fonctionnaire est un peu un chef d’entreprise qui a bien reussi”. Si vous pensez ce que vous dites, alors pourquoi hésiter ? inscrivez vous à un concours le plus rapidement possible, ainsi vous aurez bien choisi.

J’ai été fonctionnaire pendant 13 ans (education nationale) et je suis en mesure de vous dire que j’ai démissionné en 2006 pour retourner dans le secteur privé . Il m’est impossible de parler de toutes les fonctions publiques puisque j’en ai fait qu’une, l’Education Nationale (dit le mammouth). Personnellement je dirai plutôt le “molusque” car le Mammouth, lui avançait.

Contrairement au chef d’entreprise (et pourtant je ne suis pas un libéral primaire) , un BON FONCTIONNAIRE doit :

- ne posséder aucun esprit d’initiative puisque toute idée nouvelle doit être sollicitée par la voie hiérarchique (à partir de son chef direct). Initiative personnelle = réprimande si elle est mauvaise et remontrances si elle est bonne. L’esprit d’initiative est une reproche morale grave qui peut vous suivre tout le long de votre carrière puisque tout est noté dans votre dossier .

- En aucun cas il ne faut critiquer les syndicats représentatifs, et il faut suivre la majorité sans réfléchir. Toutes les idées, ainsi que les décisions de jours de grèves sont votées à main levée. (Alors attention aux collègues si vous n’êtes pas de leur avis)

- Que tu travailles ou que tu ne travailles pas, ton avancement est le même . Ce qu’il faut c’est être d’accord avec la grande majorité, c’est seul ce qui importe. Comme les élèves tu est noté en fin d’année, seule différence tu n’es pas obligé de le faire signé par les parents.

- Ta vie privée doit être connue de tous sinon tu est considéré d’humeur incompatible

- Surtout, tes idées politiques doivent être connues et surtout correspondre aux “valeurs morales” du moment. Tu peux, et doit donc en changer à condition que ce soit au bon moment (Il faut être opportuniste)

Voyez, M. Klein le fonctionnaire n’est donc pas qu’un Chef d’entreprise qui a bien reussi. A vous de voir.

2. Thierry - 4 novembre 2009

(Merci de faire la part des choses. Ce billet se voulait humoristique)

3. Bestetti philippe - 4 novembre 2009

Vous n’etes pas fonctionnaire c’est sur.( Pour avoir été aussi vite à répondre). Surtout ne pénétrer dans la fonction publique vous y seriez très malheureux car là bas, tout humour “de couleur sombre” est pris au premier degré.

4. Thierry - 4 novembre 2009

Je fais partie de l’autre catégorie attaquée par ce billet: les entrepreneurs.

5. Bestetti philippe - 4 novembre 2009

Comme vous s l’avez devinez je suis contre le système de fonction publique pur et dur (régimes totalitaires), et comme je vous l’ai dit je ne suis pas non plus un libéral “exploiteur” dédaignant les salariés. Pour moi, le système le plus juste dans le sens partage des richesses, et qui pourrait jouer un rôle plus important en matière économique et environnementale, est un système où personne n’est jeté aux oubliettes et où les valeurs humaines s’élèvent au dessus des valeurs financières, bien que ces dernières soient vitales pour le bon fonctionnement de notre société tant que rien de nouveau n’ait été trouvé.

Après chaque réflexion et ceci depuis des années, j’en suis toujours revenu au même système, celui des créations d’entreprises populaires, c’est à dire les coopératives et mutuelles, c’est à dire où le Président est élu par ses salariés (dont le but primordial est de conserver leur emploi) et, pour les mutuelles, quand le président est élu par les salariés et par les adhérents.

Qu’en pensez vous ?

6. Thierry - 4 novembre 2009

Voir ici http://www.thierry.fr/2008/04/30/les-points-communs-et-les-differences-entre-le-capital-altruiste-et-lentreprenariat-social-de-mohammed-yunus/
et ici http://www.thierry.fr/2008/07/18/le-business-plan-du-capital-altruiste-en-une-page/