jump to navigation

Croissance ou productivité ? Le débat sur le plan de relance à l’Assemblée Nationale. 28 janvier 2009

Par Thierry Klein dans : Crise Financière, Non classé.
Lu 3 882 fois | trackback

D’un côté le PS qui demande une relance par la consommation. C’est une politique ruineuse qui n’aurait aucun sens, sur le plan économique.

Qui plus est, vouloir relancer la consommation alors que nous sommes dans une crise de l’hyper-consommation a un côté comique tellement c’est du n’importe quoi. Sociologiquement, c’est exactement le contraire qu’il faut faire.

Bizarrement, Fillon répond hors sujet… Il parle de plan de relance “pour augmenter la productivité du pays” - alors qu’on parle en général de dépenses d’investissement.

Car dans le mot “productivité”, il y a non seulement la crise financière mais en plus l’augmentation du temps de travail, la réduction du train de vie de l’état, etc… Ca crée un amalgame utile avec les autres réformes sarkoziennes… Après tout pourquoi pas ? C’est une réponse démagogique à une objection démagogique.

En fait, gauche et droite sont à peu près d’accord pour une relance keynésienne avec au moins un minimum de relance par la consommation (pour des raisons sociales).

Mais contrairement aux crises précédentes, une relance keynésienne ne pourrait avoir de l’effet que si les investissements sont extrêmement sélectifs - les investissements traditionnels (automobile, industrie, chimie…) n’auront que peu d’effets, voire des effets négatifs.

Il ne s’agit pas, en effet, d’augmenter la consommation, mais d’investir pour passer d’un mode de consommation vers un autre, pour accompagner la sortie de l’ère de consommation que nous vivons. Trouver une autre croissance.

Aux USA, Obama a annoncé des aides pour reconvertir l’automobile vers des transports plus propres. C’est de l’investissement sélectif (c’était à prévoir, Obama lit visiblement ce blog, il est vraiment très fort).

En France, des aides aux constructeurs. C’est de l’investissement inutile, ce qui au final, se ramène à de la consommation.

Billets associés :

Commentaires»

1. martial - 29 janvier 2009

Bien vu sur l’analyse des propositions du pS qui sont effectivement à contre courant de l’idéal souhaitable. Stimuler la consommation dans un contexte d’hyper consommation est même le pire danger qui nous menace.
Etre sélectif dans la relance est également nécessaire. Donc là, il ya consensus également.
En revanche sur la nature systémique de la crise pas un mot!!! Le pays fustige des boucs émissaires (banquiers) qui ne sont pas plus respnsables que les autres. Il ne semble pas question ici d’adopter une idéologie keynesienne mais plutôt des solutions keynésiennes. On accepte le cadeau mais on ne remercie pas le donateur. Quelle ingratitude.

2. Stibbons - 30 janvier 2009

Une petite nuance, néanmoins, la relance par investissement en france dans les industries “traditionnelles” générera certes du rendement à terme (en théorie), mais fera a peu pres comme une relance par la consommation : une bonne parti des capitaux vont partir à l’étranger (les machines utilisées en production sont allemandes ou chinoises, les ordinateurs américains ou chinois).

Demain si les constructeurs français n’auront pas évoluer, tant pis pour eux, on achètera allemand ou japonais.
http://gm-volt.com/2008/12/13/mercedes-benz-bluezero-e-cell-plus-e-rev-or-phev/
http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3410

3. Is Alive - 9 février 2009

Pour être le premier de Février 2009.

Thierrey KLEIN n’a pas économiste.
En revanche, Thierry KLEIN est le nouveau SEGUELA.

Vive Thierry KLEIN, vive le marketing virale.
On t’adore Thierry KLEIN.

4. Premières réflexions sur le programme d’équipement numérique des écoles rurales - 29 mars 2009

[...] c’est que cette action se situe dans le cadre du plan de relance gouvernemental. Il y a eu un tout un débat récemment pour savoir si l’Etat devait effectuer une relance par l’investissement ou par la [...]

5. Premières réflexions sur le programme d’équipement numérique des écoles rurales - 29 mars 2009

[...] c’est que cette action se situe dans le cadre du plan de relance gouvernemental. Il y a eu un tout un débat récemment pour savoir si l’Etat devait effectuer une relance par l’investissement ou par la [...]