jump to navigation

Pourquoi Google laisse tomber les moteurs de recherche solidaire 13 juin 2008

Par Thierry Klein dans : Entreprise altruiste, Google.
Lu 3 701 fois | trackback

On peut reprocher beaucoup de choses à Google, mais pas l’absence de vision.

J’ai écrit dans différents billets pourquoi les moteurs de recherche solidaire (Doona, Good Action, Veosearch) étaient aujourd’hui les seuls concurrents potentiels de Google, bien devant Microsoft et Yahoo. La raison ? Ces initiatives en appellent aux forces de l’Esprit et non pas à la pure technologie.

De telles initiatives détournent le sens profond de la publicité - elle ne s’adresse plus au consommateur (publicité traditionnelle) mais elle a pour objectif de servir le monde (concept altruiste). D’un côté, une pub-opium, de l’autre, une pub-médicament.

Traduit par Google, cela donne une publicité moins efficace pour l’annonceur, car les moteurs solidaires génèrent une forte “fraude au clic” - tendance des internautes à cliquer juste pour donner à la cause humanitaire, et non pas par intérêt pour le produit.

Même si je suis en désaccord profond avec la vision du monde de Google, il faut admirer profondément le gouvernement d’une entreprise capable d’identifier, aussi tôt, ses vrais concurrents, de prendre les décisions qui en découlent et de formuler le vrai problème. Eric Schmidt déclare en effet que “Le but de Google n’est pas de tout monétiser, mais de changer le monde” et c’est exactement de ça qu’il s’agit :Google cherche à faire de nous tous des consommateurs “rois” (ce qui est équivalent à dire “esclaves”), le monde altruiste essaie de faire en sorte que nous restions des citoyens.

Info via Le Journal du Net

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?