jump to navigation

Capital Altruiste, droits d’auteur altruiste : c’est le mécanisme de financement qui fait l’efficacité 4 mai 2008

Par Thierry Klein dans : Entreprise altruiste.
Lu 6 032 fois | trackback

Capital - pour une entreprise - et droits d’auteur - pour une oeuvre artistique : c’est en eux que se concentre la valeur financière.

Je viens de tomber, via le JDD et le New York Times, sur un exemple de “droits d’auteur altruiste” monté par Eve Ensler, l’auteur des Monologues du Vagin.

Eve Ensler a appliqué exactement les principes du Capital Altruiste, à savoir qu’elle a apporté les droits d’auteur de son oeuvre à sa fondation V-day (qui lutte contre la violence et la discrimination envers les femmes).

Si la pièce est montée de façon bénévole, les recettes sont utilisées au service des actions humanitaires qu’entreprend V-Day.

Conséquences:

  • la pièce a été jouée un nombre incalculable de fois dans le monde entier. C’est aujourd’hui l’oeuvre la plus jouée au monde, devant Shakespeare et Molière. (c’est une assez bonne pièce, mais il est clair que ce succès planétaire dépasse largement la qualité de l’oeuvre).
  • 39 millions d’euros ont été récoltés en 10 ans

Il n’y a pas de meilleur exemple d’interaction entre le don réel et le succès de l’entreprise. C’est grâce à la forme de don qu’elle a choisie qu’Eve Ensler a créé la communauté (de metteurs en scène, d’actrices - sans oublier le public) à la source du succès de sa pièce. Jane Fonda, Glenn Close, Kate Winslet, Meryl Streep et j’en passe ont toutes joué gratuitement.

C’est tellement unique et efficace que la Business School d’Harvard en a fait un cas d’étude.

Le Capital Altruiste, c’est tout simplement la déclinaison de ce mode d’action à l’entreprise.

Billets associés :

Commentaires»

1. Vincent M. - 10 juin 2008

Un autre exemple de “droits d’auteur altruiste” est celui des livres de Dominique Lapierre :

http://www.citedelajoie.com/faq_fr_10.html

Je souhaite un réel avenir à l’idée de Capital Altruiste, que je ne comprenais pas au début, qui est en réalité très simple, et qui me paraît surtout très efficace.

Toute la difficulté est de convaincre, d’organiser la contagion !

Avec tous mes encouragements,

V.M.

2. AkaSig » Blog Archive » B’corps, SAGP, Capital Altruiste and committed for-profits - 23 juin 2008

[...] with a “Capital Altruiste” are companies which commit themselves to sharing a (fixed) part of their profit with a given [...]