jump to navigation

1 litre de Volvic, 10 litres au Sahel: l’action humanitaire hypocrite. 5 avril 2008

Par Thierry Klein dans : Entreprise altruiste, General.
Lu 6 889 fois | trackback

Vous avez dû entendre parler de cette action, où se fourvoie Véronique Jannot. Quelques chiffres…

Mettons qu’1 puits creusé au Sahel coûte 1000 euros et produise 100 litres d’eau par jour, soit 40 000 l / an environ. Mettons que Volvic ait considéré, dans ses calculs, la production du puits sur 10 ans, soient 400 000 litres d’eau, pour 1000 euros. Ceci fait 2 centimes d’euros, oui vous avez bien lu, deux centimes d’euros donnés par Volvic à chaque fois que vous achetez une bouteille d’eau.

Pour ce prix, Volvic:

Alors évidemment, il sortira pas mal de puits au Sahel, du moins je l’espère, de tout ça. Mais le consommateur est floué, victime.

L’entreprise reçoit toujours, elle, plus qu’elle ne donne. Ce n’est plus vraiment un don, mais surtout une bonne affaire pour Volvic.

Une des raisons d’être du Capital Altruiste: supprimer l’hypocrisie du don, en le rendant structurellement quantifiable (en pourcentage de capital) pour chaque entreprise. Dans ce cas précis, Volvic pourrait au moins avoir un minimum de transparence et annoncer combien il donne pour chaque bouteille Volvic vendue.

(1) Sur les retombées, voir l’étude de cas de l’agence de communication de Volvic. L’Agence parle de “retombées exceptionnelles, multipliées par deux” et de “participation de véronique Jannot à des émissions clés du PAF (Le Grand Cabaret, La méthode Cauet, T’empêches tout le monde de dormir…) avec citation de la marque” .

Billets associés :

Commentaires»

1. Mike - Markéteux Durable et écolo activiste - 12 avril 2008

avec ce genre de démarche rustique et totalement démodée de la part de cette personnalité à la TV, comment veux-tu qu’un jour la majeure partie de la population française puisse changer positivement ?

sur le fond, cette opération est tout juste sympa pour les plus activistes et "éclairés" d’entre nous, je parle du crypto-socio-type auquel j’appartiens : les "Créatifs Culturels tendance alter hard", pour les autres ca leur fait entrer dans le crane que Volvic c’est quand meme super bien, et qu’il faut acheter encore plus d’eau en bouteille… :-(

et le bilan écologique de l’opération dans tout ca ??

2. Les statuts altruistes et l’indice altruiste constant - 22 novembre 2008

[...] Je rappelle que le but de l’Association Capital Altruiste n’est pas d’imposer l’indice altruiste, mais de le labelliser, de faire en sorte que nulle société ne puisse se prévaloir d’un don ou d’un engagement qui n’a pas été réalisé. Il s’agit avant tout d’obtenir une grande transparence sur les engagements et de s’écarter du phénomène “humarketing“. [...]