jump to navigation

Société Générale: incompétence, imbécilité et hypocrisie 24 janvier 2008

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 580 fois | trackback

1) Comme par hasard, l’annonce de la perte de 5 milliards “du fait d’un seul individu (!)”, arrive au moment où la SG doit annoncer sa perte sur les subprimes - 2 milliards, c’est pas brillant, mais l’ampleur de cette somme est comme masquée par la fraude !

2) Comme par hasard, la SG resterait bénéficiaire. Mais l’estimation du résultat de la banque, vu le krach financier, est prequ’impossible cette année (il s’agit d’estimer la valeur de produits volatils complexes). Et comme par hasard, on annonce un besoin de recapitalisation de 5 milliards d’euros (pourquoi donc, si la SG n’a pas perdu d’argent cette année ?).

3) L’ampleur de la fraude proviendrait du fait qu’elle a été constatée tout récemment et que les positions auraient été liquidées “immédiatement”, au plus fort du krach, pour des raisons déontologiques ! Ce qui veut dire qu’on aurait couplé la rigidité déontologique la plus extrême, je n’ose dire la plus imbécile, à l’absence totale de contrôle effectif sur les opérations depuis un an.

4) Et enfin, il y a le côté politique, paternaliste, 19ème siècle, de la communication de la banque. Le PDG qui déclare que “tous les maillons de la chaine de contrôle ont été licenciés” (et lui ? Il a présenté sa démission qui a été élégamment refusée par son Conseil d’Administration - autrement dit ses petits copains !). Et j’oubliais ! Il ne se versera pas la part fixe de son salaire (admirez la précision des termes) “pendant au moins 6 mois” ! C’est bien, un bon point en chocolat pour toi, Daniel. Mais communiquer sur son sens de l’honneur, c’est mettre cet honneur au service de la stratégie de communication. Libre à toi de ne pas te payer, mais pour que ça ait une valeur morale, il fallait te taire.

La réalité, c’est que la SG, comme toute les grandes banques françaises, fait de très bonnes affaires, très faciles et sans risques, avec les particuliers et les PME (vous, moi). L’argent facilement (et pour moi, souvent honteusement) gagné, au lieu d’être investi dans notre économie, aura servi au mieux à financer les dettes du consommateur américain - au pire, n’aura servir à rien ou même se retrouvera dans les poches de quelques escrocs.

Heureusement, il nous reste Tsonga.

Billets associés :

Commentaires»

1. Henri - 29 janvier 2008

L HYPOCRISIE DES DIRIGEANTS DE LA SG

Ils aiment les bénéfices, quand les traders leur ramassent de la monnaie sur les marchés.

Dans ce cas, savoir si c’est fait dans des conditions frauduleuses, cela ne les gène pas.

Quand c’est une perte, là les dirigeants aurait pu commencer à s’intéresser à la manière…mais le plus simple est de prendre le fautif est le massacrer…

Les dirigeants de la SG sont des irresponsables à dégager.

Salutations

Henri