jump to navigation

Comment mettre l’économie de marché au service du climat ? 10 décembre 2007

Par Thierry Klein dans : Entreprise altruiste.
Lu 10 104 fois | trackback

A partir de la remarque que “Les marchés distribuant plus d’argent en une heure que les gouvernements du monde entier ne le font en un an”, Al Gore suggère de créer une taxe mondiale sur le carbone.

Je ne suis pas contre, bien sûr, mais je ne crois plus trop aux méthodes étatiques - la mondialisation emportera tout ça comme plume au vent.

Le Capital Altruiste procède de la même constatation, mais l’initiative part du bas, de l’entreprise, de l’individu, qui mettent le capital - et finalement les moyens de production - au service de l’Humanité - et pas seulement du climat.

L’idée même de faire reposer la survie de notre espèce, et de l’ensemble des espèces vivantes, sur de simples critères “rationnels” et matérialistes me semble perdue d’avance.

Le matérialisme nous emmène à la mort, le XXème siècle l’a montré. L’avenir est dans le sentimentalisme.

Billets associés :

Commentaires»

1. Coco - 4 janvier 2008

Ce n’est pas encore gagné …