jump to navigation

Rançon contre indemnité (n°2) 1 août 2007

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 026 fois | trackback

L’interview du fils de Kadhafi confirme ce que j’avais écrit concernant la libération des infirmières bulgares, à savoir qu’il s’agit bien d’une rançon et qu’on vient de se créer plein de problèmes pour le futur.

Evidemment, le contenu de l’interview fait froid dans le dos - et devrait à lui tout seul, conduire à une rupture diplomatique avec la Lybie quand le fils de Khadafi avoue que les infirmières n’étaient évidemment pas coupables…

Mais la vraie question, c’est pourquoi un pays qui est habitué à tout, sauf à la transparence, révèle tous ces faits dans le Monde ?

Billets associés :

Commentaires»

1. Simon Parmentier - 13 août 2007

Après la "Rançon de la gloire", voici "La rançon pour la gloire"….