jump to navigation

L’apprentissage des langues, la Chine, Internet 26 juillet 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 3 332 fois | trackback

La Chine doit former des millions de personnes à l’anglais pour les Jeux Olympiques, qui auront lieu l’année prochaine. Sous la pression de l’urgence, plein de méthodes très originales sont utilisées. A Shanghaï, où je viens de séjourner quelques jours, une partie de la plus grande place de la ville (l’équivalent de la Concorde) est consacrée à l’apprentissage des langues.

shanghaï

Tout d’un coup, nous arrivons sur une place où 300 personnes sont rassemblées et commencent à se diriger vers nous. Assez flippant pendant quelques secondes, je vous l’avoue… Mais en fait, aucune intention malfaisante: tout le monde est là pour parler anglais (suite à une heureuse inititative du gouvernement chinois, la place est monopolisée pour l’apprentissage des langues). En 2 minutes, nous sommes entourés de jeunes chinois (de 7 à 27 ans)… On parle 3 mn avec un groupe, puis on passe à un autre… une sorte de speed dating de l’apprentissage des langues. Très bon enfant, très sympa, très surprenant.
Puissance du foot: quand ils me demandent où j’habite, je leur réponds Lille et ils comprennent Lyon. Lyon est, avec Marseille et Paris, la seule ville française qu’ils connaissent !

shanghaï

 

Mais la Chine utilise aussi les nouvelles technologies, et en particulier la vidéo sur Internet. Voir ci-dessous cette vidéo de formation disponible sur YouKu (le YouTube Chinois) que je trouve très impressionnante.

En France, il va falloir aussi trouver des solutions de masse. Une population dont le niveau d’anglais reste faible, de moins en moins de fonctionnaires…

Les processus d’apprentissage sont à revoir complètement mais on ne voit rien venir, ni du côté académique, ni du côté éditeur.

(Via Billaut Show, arena)

Billets associés :

Commentaires»

1. Alexis - 27 juillet 2007

Très intéressant Thierry :)
Du côté de la France, il y a également le fait que dès le plus jeune âge scolaire, nous nous "enfermons" dans des règles de grammaire et de conjugaison.
C’est la méthode d’apprentissage du français qui, appliquée à d’autres langues comme c’est le cas, nous empêche de véritablement communiquer.
J’apprends le chinois avec une fille de Honk-Kong depuis plusieurs mois et avec SES méthodes : c’est dingue les progrès qu’on peut faire quand on se concentre sur la communication et non sur les règles !!!
La grammaire venant ensuite se greffer naturellement lorsqu’on essaie de comprendre ses erreurs.

Elle enseigne maintenant à l’université catholique de Lille et on lui a alors imposé la méthode issue de l’Education Nationale.
Et bien malgré un dynamisme et une passion identiques, les cours sont moins intéressants et moins vivants que ceux que j’ai (en petits groupes et en privé) car ils ne sont plus qu’une succession de théories et de règles à apprendre par coeur avec très peu de place à la communication (surtout avec 20 étudiants dans la classe) :(

Je trouve ça fort dommage.