jump to navigation

A Lille 3, les moyens d’enseignement ne s’usent que si l’on s’en sert (2) 6 juillet 2007

Par Thierry Klein dans : High-Tech dans le Nord.
Lu 4 092 fois | trackback

Je ne pensais pas que mon précédent billet sur Lille 3 aurait une suite. Mais visiblement, le conomètre vient encore de péter là bas.

Un département de Lille 3 a mis en place une plate-forme d’elearning, nommée Enfase. Ca a été fait avec les moyens du bord… Le département a loué son propre serveur et a fait tout ça dans son coin… Mais visiblement, ça marche bien… Pour un coût quasi nul (pour l’Université), il y aujourd’hui 700 étudiants qui surfent sur la plate-forme.

Alors là, la Direction de l’Université Intervient ! Elle a déjà mis en place un “télé-enseignement”… Son retentissement et sa performance sont tels qu’il vous a sans doute fallu attendre de lire mon billet pour en entendre parler - et que vous l’oublierez ensuite à tout jamais, c’est sans doute mieux. Bref, ce télé-enseignement, ça n’a pas l’air d’avoir un grand succès et en plus, ça coûte visiblement cher, à l’Université et aussi aux étudiants - 300 € par an.

Dans toute organisation performante, on tenterait de s’inspirer des leçons de ce qui marche (l’approche légère, l’outil gratuit) pour les appliquer à ce qui ne marche pas (le pompeux “télé-enseignement”).

Dans une organisation de nature despotique, on cherche à protéger la soi-disant infaillibilité de la direction… Ce faisant, on la rend en général encore plus ridicule…

Alors, que croyez-vous qu’il arrivât à Lille 3 ?

Par décision du dernier Conseil d’Administration, la situation a été “régularisée” (sic !)…

- le contrat d’hébergement d’Enfase n’est pas renouvelé

- Enfase doit être rattaché au fameux “télé-enseignement”

- les étudiants devront maintenant payer 300 € par an pour accéder à la nouvelle plate-forme !

Ajout 1: séparer l’enseignement traditionnel de l’e-learning dans le supérieur, c’est en plus d’une ignorance crasse. Tout tend à les faire au contraire converger et l’Université sera de moins en moins concentrée en un lieu. Voir ce que font le MIT, Stanford et toutes les bonnes universités et grandes écoles françaises.

Ajout 2: Je suggère de créer les “Darwin Awards” du Web, avec un prix annuel qui récompenserait l’utilisation la plus stupide des nouvelles technologies…

En course pour l’instant, Lille 3, et bien sûr l’administration française, qui vient d’ouvrir au grand public un portail Internet permettant de suivre ses points en ligne…auquel on ne peut accéder qu’après un passage au guichet ou l’envoi d’une LRAR ! Vraiment hyper pratique !

Billets associés :

Commentaires»

1. delcroix - 6 juillet 2007

Je pensais que l’info passerai inaperçue. J’en ai parlé quelques heures avant toi… avec mon devoir de réserve toutefois…
Je dirigais vers l’article de la Voix du Nord !

2. Télé-étudiant clandestin - 9 juillet 2007

Pas inaperçue du tout, voir aussi le reportage sur FR3 Lille et ça pétitionne avec succès ici :
4tous.net/appel/?petition…