jump to navigation

Chine 6 : Shanghaï 5 juin 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 7 356 fois | trackback

Dîner avec le chef de la mission économique

Le soir de notre arrivée à Shanghaï, discussion avec le chef de la mission économique qui nous a fait l’honneur de dîner avec nous dans un des meilleurs restaurants de la ville. J’aurais bien aimé, par la même occasion, qu’il nous fasse aussi l’honneur de nous dire des choses intéressantes et qu’il n’oublie pas ses cartes de visite. Putain, c’est quand même pas si compliqué, non ? A part ça, tous les chefs d’état du monde ont dîné dans ce restaurant mais on n’y voit que la photo de Clinton; il est présent sur tous les murs. C’est à ce genre de détails qu’on voit le mal que Bush a fait à l’Amérique.

Les fesses de Lucie

En rentrant à l’hôtel le soir, gros micmac avec les chambres… Les clés électroniques que nous avons ne correspondent pas aux numéros des chambres ! Résultat, je suis rentré dans "ma" chambre et j’ai découvert… les fesses de Lucie, qui recherchait je ne sais quoi, accroupie nue devant sa valise !

On a le destin qu’on peut. En Chine, Marco Polo a découvert les pâtes et moi les fesses de Lucie. Sans vouloir nullement les déprécier, l’intérêt industriel de la découverte de Marco est, je pense, nettement supérieur.

Shanghaï

Je ne savais pas que j’aimerais Shanghaï.C’est une ville extraordinaire qui rappelle un peu New-York (mais avec plus d’espace, voir la suite de ce billet). Alban, qui a vécu 3 ans ici et qui parle chinois nous l’a fait visiter (nous étions cinq à avoir fait bande à part, nous ne l’avons pas regretté).

shanghaïIl faut voir Alban négocier et marchander le bout de gras avec les vendeurs chinois, c’est très drôle. De son propre aveu, Alban a 3 avantages majeurs pour négocier:

  • c’est un européen qui parle chinois ce qui est très rare. Les chinois sont scotchés et l’effet de surprise joue en sa faveur.
  • il adore négocier et joue parfaitement son rôle pendant la discussion, même s’il s’agit d’un objet à 10 yuans.
  • il connaît les prix, les pratiques et se fait rarement avoir

(Bon, c’est vrai qu’Alban est doué pour la négo. Mais par contre, son sac en bandoulière, qu’il a traîné comme une âme en peine à travers toute la Chine, était nettement moins pratique. A revoir, donc.)

La cohorte des cloportes

C’était la fin du voyage et nous nous sommes bien lâchés. Nous avons entamé une réflexion approfondie sur la nature hétéroclite de la délégation française (des hommes politiques, quelques bloggeurs, quelques chefs d’enteprise et quelques prétendus chefs d’entreprise, deux journalistes, dont un jardinier, une comtesse ou une princesse, je ne sais plus trop – et j’en oublie, pardon pour les autres) et sommes tombés d’accord sur le fait que le tout ne ressemblait probablement à rien, sauf à une délégation de gaulois…

K… s’était transformé en cafard ? D’un commun accord, nous avons décidé de nous nommer la cohorte des cloportes – sur une idée originale de Mister Fiber. Le terme pouvant paraître un peu familier, vu le caractère hautement officiel et représentatif de notre délégation, dont nous sommes pleinement conscients, nous avons décidé que vis-à-vis de l’extérieur, nous étions dorénavant le CCG (Cloporte Consulting Group).

Bâtiments modernes et nature, jardin de Yuyuan

Shanghaï est un mélange étonnant de modernité (les nouvelles tours y poussent comme des champignons) et de verdure (des parcs, de magnifiques jardins…). Le centre-ville est une sorte de New-York qui aurait été aménagé par un paysagiste. (A Macao, la laideur se retrouve partout, même dans les endroits soi-disant les mieux préservés… A Shanghaï, c’est la beauté qui est partout, au coin de chaque rue et qui découle de l’anarchie même, comme à New-York).

Nous y avons visité un jardin absolument extraordinaire (le jardin Yuyuan – malheureusement pas de photo parce que mon appareil est tombé…). Le jardin avait été fermé pour notre visite (un peu comme si vous visitiez seul le Louvre…). Tout est symbolique dans le jardin, la place des arbres, des sculptures, des bâtiments, des allées, la taille des dragons, etc…

Notre guide nous a expliqué un peu tout ça et ça m’a rappelé le Talmud, c’est dire !

Mélanges nature-gratte ciels à Shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

Nouveaux quartiers de Shanghaï

shanghaï

shanghaï

 

Un des nombreux nouveaux quartiers de Shanghaï, avec pas mal de restaurants internationaux. C’est juste à côté de l’endroit où a été fondé le Parti Communiste Chinois – mais dorénavant, l’Histoire retiendra plutôt que c’est le lieu où a été formé la cohorte des cloportes.

shanghaïJean-Michel avait oublié sa carte VISA dans un distributeur – je l’avais récupérée sans le lui dire et j’ai pu lui faire un tour de magie intéressante de téléportation ("Donne-moi ton portefeuille, je n’y touche pas et je transporte ta carte bleue directement vers la poche gauche de mon pantalon !"). Ca l’a pas mal scotché, mais finalement, moins que les caméras wi-fi – ce qui intéresse Mister Fiber, c’est la technologie, pas Thierry Copperfield.

shanghaï

Section spéciale du Cloporte Consulting Group en visite à Shanghaï (Thierry, Blandine, Alban et Jean-Michel)

shanghaï

Pubs IPOD sur Nanjing Donglu (Partout, des publicités pour des merdouilles électroniques… Alban dit que Shanghaï est la ville la plus matérialiste du monde).

Les échafaudages en bambou

Partout en Chine on voit des échafaudages en bambou (ce n’est pas typique de Shanghaï). Ils sont utilisés même pour la construction des immeubles les plus modernes sur plusieurs dizaines d’étages (comme pour les nouveaux casinos de Macao).

shanghaï

shanghaï

 

Une dame à Shanghaï

shanghaï

Vous avez remarqué comment c’est devenu compliqué de se faire réparer une semelle en France ? A Shanghaï, ça prend 2 mn et ça coûte 3 yuans (environ 30 centimes d’euro).

shanghaï

Le marché aux animaux

shanghaï

 

Le marché aux animaux est devenu tout petit depuis la grippe avaire (auparavant, il contenait essentiellement des oiseaux) mais on y trouve encore … des criquets ! Dans chaque petite boule, vous avez un criquet. Ici, c’est un animal de compagnie, les chauffeurs de taxi en ont souvent un dans la voiture… ca fait pas mal de bruit (écoutez la vidéo)…

Le marché des langues

Tout d’un coup, nous arrivons sur une place où 300 personnes sont rassemblées et commencent à se diriger vers nous. Assez flippant pendant quelques secondes, je vous l’avoue… Mais en fait, aucune intention malfaisante: tout le monde est là pour parler anglais (suite à une heureuse inititative du gouvernement chinois, la place est monopolisée pour l’apprentissage des langues). En 2 minutes, nous sommes entourés de jeunes chinois (de 7 à 27 ans)… On parle 3 mn avec un groupe, puis on passe à un autre… une sorte de speed dating de l’apprentissage des langues. Très bon enfant, très sympa, très surprenant. Puissance du foot: quand ils me demandent où j’habite, je leur réponds Lille et ils comprennent Lyon. Lyon est, avec Marseille et Paris, la seule ville française qu’ils connaissent !

shanghaï

shanghaï

 

La place du peuple

La place du Peuple est aussi un jardin qui mélange espaces verts et constructions modernes. Le jardin est sonorisé – un des seuls endroits au monde où on peut encore entendre de la musique gratuite sans pub. Très agréable.

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

 

Les magasins d’électronique en Chine (idées de business)

On fait pas mal d’excursions dans des magasins d’électronique et d’informatique, d’abord avec Jean-Michel (à Zhuhai), puis avec Blandine, Alban et Thierry (Shanghaï). Des immenses magasins sur plusieurs étages, espèces de SURCOUF géants, contenant des centaines de petites échoppes (en bas, les très grandes marques, puis, quand on monte, des produits de moins en moins renommés… marques chinoises ou produits en marque blanche…).

shanghaï A Zhuhai

Je cherchais des petites caméras de type WebCam avec ou sans fil… J’en ai trouvé des myriades… Les caméras sont de très bonne qualité et valent entre 5 et 10 EUR (avec fil, capteur CMOS)… Et encore, en marchandage, je suis sans doute une bille… A qualité égale, c’est 5 à 10 fois moins cher que ce que je trouve à la FNAC…

D’une façon générale, il y a ici pas mal de matériel électronique qu’on ne trouve pas en France (il arrivera sans doute d’ici 6 mois) et les matériels les plus récents (nouveaux lecteurs MP4, nouveaux téléphones…) valent beaucoup moins cher. Ensuite, le différentiel de prix se resserre… Idée pour un site de commerce électronique ? (Miste Fibre est très pour).

shanghaï A Shanghaï

Nanjing Donglu, les Champs-Elysées de Shanghaï

Nanjing Donglu est une sorte de mega Champs Elysées (croisé avec Times Square, pour l’activité) et en version piétonniere… Nous y sommes passés le dimanche et bien évidemment TOUT y était ouvert; on est bien en Chine.

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

Les 4 Lumières de la cohorte des cloportes (non, non, il n’est que 16h et les Lumières n’ont pourtant bu aucune goutte d’alcool !)

shanghaï

Les expats français en Chine

A Paris ou en Chine, Mister Fibre préfèrera toujours la mousse à la mousson.

shanghaï

Vers 17h, notre visite se terminait par une rencontre avec les anciens des grandes écoles expatriés à Shanghaï (principalement X, Centrale , HEC, si j’ai bien compris). Cette rencontre avait été organisée par Vladimir Djurovic et Laetitia Redon, à la suite des contacts que j’ai eus à travers le blog avec Jérôme Fourel (qui lui est  resté à Taïwan). Très sympa…

Ce qui en ressort :

  • il se passe quelque chose à Shanghaï. Ca m’a un peu rappelé l’ambiance qui règne dans la Valley (du moins qui y régnait lorsque j’étais à Stanford, dans les années 90). Les gens qui travaillent ici ont conscience d’être dans un des cœurs où se joue l’histoire du monde.

  • « C’est bien mais c’est dur ». De multiples témoignages aussi sur l’intensité du travail, le stress, la difficulté de travailler avec des équipes chinoises… Surtout de la part des « jeunes anciens » (ceux qui sont en train de créer leur boîte, ceux qui sont en stage…).
  • « Ca va dans les deux sens » La Chine n’est plus uniquement l’atelier du monde et les français qui sont en Chine ne font pas que de l’import-export… Beaucoup aident les sociétés à s’implanter, à définir leurs stratégies (Laetitia), à développer leur marque sur le marché chinois (Vladimir), créent des sites Internet de services dédiés à la Chine ou à l’Asie.
  • La Chine reste une dictature.Vision optimiste (les américains): tôt ou tard, le communisme sera soluble dans l’idéologie de marché. Vision pessimiste (JP Le Poulain): le PC chinois dispose pour longtemps, dans les campagnes, d’un réservoir de main d’oeuvre exploitable à très bas prix et l’utilise de façon cynique pour faire pression, à la baisse,sur les coûts de main d’oeuvre.
  • au départ, La Chine a conclu un troc avec les Etats-Unis. Vous pouvez investir chez nous, nous pouvons exporter chez vous. La France,et l’Europe, ont vocation à récupèrer les miettes. Mais les choses peuvent évoluer,car la concurrence avec les USA devient de plus en plus frontale (Il n’était pas prévu que les USA vivent à crédit à partir des liquidités amassées par les chinois. Aujourd’hui,les chinois disposent de telles réserves qu’ils commencent à acheter des sociétés américaines). L’Europe peut devenir un plan B pour la Chine, comme l’Amérique a été, en son temps, l’alternative au Japon, car elle n’est pas perçue comme une vraie concurrente. J’ai eu quelques témoignages de grandes sociétés françaises là-dessus à Shanghaï.
  • Sur tous les grands problèmes politiques du monde, Darfour,réchauffement climatique, import en Ociddent de conditions de travail de type XIXè siècle du fait de l’ouverture des pays européens et américains aux produits chinois, en passant, je l’espère, par le Capital Altruiste, les Chinois ne peuvent bouger que sous l’influence américaine – ou par conviction politique « intrinsèque ». L’Europe ne pèsera pas.

Nous avons dû partir plus tôt que prévu pour respecter les horaires fixés par le reste de la bande des cloportes (qui nous avaient donné rendez-vous à 8 :30 à l’aéroport, mais qui, comme d’habitude, sont arrivés à 9 :30). Je m’en excuse auprès des organisateurs de la réunion – nous aurions vraiment préféré rester pour dîner.

Billets associés :

Commentaires»

1. cergie / Lucie - 7 juin 2007

Salut thierry,

Pardonne moi STP si je te parle d’une infime et insignifiante partie de ton message :
Les fesses de Lucie…
Et bien apparemment on ne peut être et avoir été parce qu’à une époque, mon cher, les fesses de Lucie étaient les plus belles de Nancy…
Pas une soirée étudiante qui se termine avec un pantalon propre derrière
Les vieilles paluches qui traînent on s’y fait, obligé sinon on ne sort plus

Moi qui croyais que tu n’avais rien vu puisque tu avais cru voir Patrick, me voilà donc édifiée
Tu as bien noté que j’étais accroupie et nue
As tu aussi noté que j’étais de profil et donc offrais sans doute d’autres éléments anatomiques apparents ?

Bon, passons…

Maintenant que nous avons eu une telle intimité tous les deux (ça vaut plus que d’avoir gardé les cochons ensemble, non ?), j’espère faire avec Patrick partie des cloportes que tu reverras avec plaisir

J’aime bien l’esprit dans lequel tu fais ton blog Tout un chacun peut s’y retrouver même s’il n’est pas un pro de ton monde professionnel

2. Thierry Klein - 8 juin 2007

les fesses de Lucie étaient les plus belles de Nancy…
Je n’en doute pas !

En fait, je n’ai pas vu grand chose et je ne peux pas dire que je reconnaitrais tes fesses entre 1000… J’ai vu qu’il y avait Lucie, j’ai vu qu’il y avait des fesses… Il faisait assez sombre quand même ! Et ça n’a pas duré longtemps, rassure toi…
A ++
Thierry

3. Pierre - 8 juin 2007

Bravo pour ce récit, qui m’a fait rêver… et réfléchir
P

4. Gottfried Beyreuther - 22 février 2008

Bonjour
d’abord merci pour la ‘fraicheur’ des textes au double sens
je travaille sur des vidéo installations live avec un gégérateur de formes via PURE DATA et je souhaite en octobre, lors d’un séjour àSHANGHAI, à la cité des artistes d’art numérique http://www.ISLAND6.org , projetter le tout sur l’écran géant de la tour AURORA-
vos infos sur Shanghai sont fort utiles pour comprendre cette ville –
avez vous des idées/tuyaux pour ‘injecter’ mes images dans le ‘diffuseur’ d’images de cette tour

j’ai fait un ‘rough’ sur DAILYMOTION pour montrer mon pojet

http://www.dailymotion.com/video...

merci de tout tuyau/suggestion

et au plaisir
Gottfried
Montmartre