jump to navigation

Kouchner, le meilleur et le pire des Ministres des Affaires étrangères possible. 16 mai 2007

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 679 fois | trackback

J’ai une immense admiration pour Bernard Kouchner, qui est un des rares hommes politiques français à avoir fait quelque chose de sa vie. C’est l’homme de Médecins du Monde, du Kosovo. Sa renommée est internationale. C’est aussi celui qui a fait rentrer l’Humanitaire dans le Politique, avec le droit d’ingérence.

Une politique étrangère basée sur le droit d’ingérence serait non seulement inefficace, mais aussi souvent nuisible pour la France. Par exemple, il est impossible d’imposer quoi que ce soit à Moscou concernant la Tchétchénie. Les options de la Russie (à l’Est, au Sud, à l’Ouest) sont, on le sait depuis Napoléon, trop nombreuses pour qu’on puisse lui imposer la moindre politique.

En revanche, Kouchner pourrait donner à la politique étrangère de la France, de l’Europe un élan “Kennedyen”, il peut contribuer au développement économique et politique de grands mouvements humanitaires transmigrants, d’entreprises collaboratives et altruistes. Ces entreprises seront une des grandes révolutions de ce siècle et l’engagement de la France dans cette voie serait un bienfait, moral, économique, politique pour les prochaines décennies. Kouchner est aussi sans doute un des seuls qui puisse mener des actions internationales positives sans que le reproche de colonisation rampante lui soit adressé à tout bout de champ.

Un projet tel que le Capital Altruiste prendrait tout son sens sous un Ministère Kouchner.

Ce sera une question de mesure. Si Kouchner arrive à faire rentrer l’Humanitaire dans l’Economique, ce sera le meilleur Ministre des Affaires étrangères possible, mais s’il s’obstine aveuglément à vouloir soumettre le Politique à l’Humanitaire, ce sera le pire.

Billets associés :

Commentaires»

1. Sarkozy - 22 septembre 2007

"le meilleur et le pire des ministres des affaires etrangeres possible", hmu ;)