jump to navigation

In victory, Magnanimity 4 mai 2007

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 4 056 fois | trackback

Si les sondages disent vrai, Sarkozy va devenir dimanche le Président de la cinquième république qui disposera de la plus forte légitimité au départ de son mandat.

Il n’y aucun doute qu’à la suite des législatives, il disposera en complément d’une large majorité parlementaire.

Il disposera de moins de 6 mois pour lancer toutes les réformes qui s’imposent pour que la France retourne dans le groupe des nations dites compétitives. Par la suite, il aura tout juste le pouvoir de s’assurer qu’elles ne sont pas trop déviées de leur objectif.

Ces réformes, qui vont demander un effort considérable aux couches les moins favorisées de la population, n’ont une chance d’aboutir que s’il arrive à mettre en place un état réellement impartial, ouvert, y compris à l’opposition, éclairé, juste et oubliant l’idée de revanche. Bref Sarkozy devra être capable de résister aux demandes de sa majorité et de ses amis pour devenir un véritable homme d’état.

Ce serait à lui, beaucoup plus qu’à Bayrou, d’aller chercher la gauche pour la faire rentrer au gouvernement afin de constituer un gouvernement d’union nationale - qui n’aurait rien à voir avec un gouvernement de cohabitation.

“In victory, Magnanimity, in peace, Goodwill” (Winston Churchill)

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?