jump to navigation

Alain Juppé vice-premier ministre chargé de l’environnement ? 12 janvier 2007

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 161 fois | trackback

Vue la façon dont Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy l’ont pris de haut (le pacte écologique signé du bout des lèvres et du crayon, avec en prime, dans le cas de SR, moult conseils paternalistes et humiliants), Nicolas Hulot est quasiment acculé à se présenter - ou à admettre l’échec de sa stratégie d’influence. Pour l’instant, l’engagement des “grands” candidats n’est pas crédible.

Sa seule chance, c’est qu’un des candidats nomme d’ici le 22 janvier un Vice-Premier ministre d’envergure nationale, chargé de l’environnement et c’est en tant que tel qu’Alain Juppé (qui organise, rappelons-le, la prochaine Conférence de Paris sur l’environnement) s’est positionné jeudi matin sur Europe 1 (le podcast -> aller à la 6ème minute).

Les avantages d’un tel deal à droite sont les suivants:

- Une façon pour Sarkozy de se réconcilier avec une partie des chiraquiens

- Une façon pour Juppé de rentrer dans le jeu par la grande porte, à un poste qui n’est pas partisan

En dealant avec Hulot, Sarkozy récupère une partie du vote de gauche (les Verts) - en fait, il récupèrerait assez de voix pour êtr élu de façon presque certaine, vu le faible écart qui séparera les candidats.

Ségolène Royal peut vouloir mener une stratégie similaire, mais a moins de chance d’y arriver:

- Soit elle prend un Vert (Voynet ?) comme Premier Ministre, mais il n’y a pas de Vert d’envergure nationale. Soit elle prend Kouchner, mais les relations ne sont pas au beau fixe (à tel point qu’il est possible que Kouchner opte au final pour Sarkozy).

- Tout le courant de gauche dit “anti-libéral” est philosophiquement opposé à la démarche Hulot - et ce clan va peser au second tour…

Bref, Sarkozy a aujourd’hui entre les mains une stratégie gagnante presqu’à coup sûr et Ségolène Royal aurait vraiment intérêt à se bouger. Comme les campagnes sont vraiment catastrophiques d’un côté comme de l’autre depuis que les candidats se sont déclarés, il est loin d’être certain que l’un ou l’autre s’en rende compte.

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?