jump to navigation

Les Courjault nient toujours être les parents des bébés décédés 11 octobre 2006

Par Thierry Klein dans : Humeur.
Lu 3 162 fois | trackback

Pourtant, l’ADN prouve le contraire.

On va descendre dans le sordide (miam !) parce que la femme est forcément au courant, alors que l’homme peut être de bonne foi.

Ajout 12/10/2006: Elle a avoué, ça y est.

Billets associés :

Commentaires»

1. OlivierM - 11 octobre 2006

Elle a avoué. Enfin je ne sais pas comme Mr a fait pour ne pas s’en rendre compte. On ne sais toujours pas si c’était des jumeaux, ou si c’était deux grosses…
C’est vraiment sordide !

2. furgole - 13 octobre 2006

On est frappé de stupeur devant un fait divers aussi horrible.
Qu’est-ce qui a bien pu passer par la tête de cette femme dont la photo a l’air si normal ?
Et puis l’on réfléchit….
Si elle avait tué ses enfants quelques mois avant la naissance en respectant les procédures administratives, tout aurait été fort bien. Sa conscience aurait été en paix parce que les lois lui auraient dit qu’elle pouvait tuer en toute quiétude.
Moralité…si vous voulez tuer vos enfants, faites le suffisamment tôt, car alors, vous ne choquerez pas les Français. Ils ne s’attachent guère à la vie, mais sont très portés sur le respect des délais administratifs

3. OlivierM - 14 octobre 2006

Furgole > Je n’aime pas cet air moralisateur des "Pro-Life" et Anti-Avortement.