jump to navigation

La vengeance de Google est-elle illégale ? 28 septembre 2006

Par Thierry Klein dans : Google.
Lu 3 675 fois | trackback

Suite au conflit qui l’oppose à la presse Belge, Google a non seulement exécuté le jugement (en enlevant les atricles de presse de Google News) mais a aussi, en rétorsion, effacé les sites des journaux de l’index de son moteur de recherche. Dans Google Belgique, vous ne trouvez plus les articles du Soir (source : Olivier).

Ce faisant, Google est en violation de sa propre charte, qui consiste à indexer tout le Web de façon “purement mathématique”, neutre et équitable (rappelons que c’est cet argument qui avait été invoqué en justice par Yahoo pour justifier la présence “inévitable” de sites nazis dans le moteur…).

Je trouve dans la suppression des sites concernés, et vu la position dominante de Google, il y a quelque chose qui s’apparente à de la tromperie - vis-à-vis de l’internaute - et à du dénigrement ou de l’abus de pouvoir - vis-à-vis des journaux dont l’existence est comme niée.

Si j’étais un journal belge, je pourrais me rapprocher d’un bon avocat, d’associations de consommateurs pour voir si on peut mettre une pression supplémentaire sur Google pour qu’il rétablisse les liens du moteur.

J’espère en tous cas que le comportement de Google fait réfléchir tous ceux qui ne voient qu’angélisme et divulgation du savoir derrière la numérisation massive des oeuvres menées par Google et qui condamnent a priori les initiatives franco-européennes dans le domaine: demain, pour des raisons peu avouables c’est votre lanque qu’on pourrait mettre en queue des résultats de Google.

(Note: je suis plutôt contre les initiatives franco-européennes en la matière, mais pour d’autres raisons, qui tiennent plus de l’exécution que de la nature des initiatives elle-même).

Billets associés :

Commentaires»

1. bibliobsession - 29 septembre 2006

effectivement c’est très inquiétant…

2. Eiffel - 29 septembre 2006

il me semble que la position de Google est de dire aussi qu’il peut enlever de son indexation tout site qui le désire. Et je suis sûr que tout site qui a été désindexé exprime le souhait d’être à nouveau indexé (ce qui vaudra acceptation de la publication du contenu) le sera…

3. OlivierM - 29 septembre 2006

En fait, google justifie la suppresion du "Soir" par la decision de justice : une lecture extensive de la décision (ils parlent notament du cache).

A noter que google vire aussi ceux qui veulent tricher avec le référencement.

4. Thierry Klein - 29 septembre 2006

Oui, mais virer ceux qui trichent est en accord avec la charte de Google - et d’ailleurs, c’est une mesure équitable.
Je ne savais pas que Google avait justifié la décision. Alors hypocrisie ou précaution de leur part ?

5. mimik - 20 janvier 2007

Google a suivis la decision de justice a la lettre !
deplus lesoir n’a été desindexer que sur le site google.be

La preuve qu’il faut faire tres attention !!

6. Corrector - 11 mars 2010

Je ne sais pas si Google a exercé des représailles ou si c’est l’application stricte de la décision, et je m’en fous.

La presse belge l’a bien cherché. Ils sont anti-google, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Bien fait!!!