jump to navigation

Joyeux tropiques 14 septembre 2006

Par Thierry Klein dans : General.
Lu 2 869 fois | trackback

2 millions d’habitants pour une superficie de 2 fois la France, c’est la raison pour laquelle j’avais choisi la Namibie pour mes vacances, au mois d’Août. J’essaierai de vous livrer quelques impressions – et de vous montrer quelques photos car c’est un pays magnifique. Un des seuls, sinon le seul, qui conserve sa nature au sens écologique du terme.


Contrairement à tous les pays africains que je connais, il semble que la Namibie ait un niveau de corruption zéro. Pas de passe-droits, pas de policier qui vous interpelle juste pour un bakchich.

Même la corruption habituelle liée au tourisme et au commerce, qu’on trouve partout y compris et surtout en Europe et aux USA, est très peu présente. Jamais on ne vous pressera pour un pourboire et dans la plupart des cas, d’ailleurs, le pourboire a un côté incongru. C’est très agréable à vivre car les relations que vous liez avec les gens sont pratiquement toujours désintéressées. Ca fonctionne sans doute parce la Namibie reste un pays où il y a encore peu de touristes : vous pouvez faire des centaines de kilomètres sans croiser de voiture, par exemple.

La Namibie est une vraie démocratie, politiquement stable. C’est un pays très sûr (on peut dormir en brousse ou à proximité de villages d’une dizaine de huttes sans aucune crainte. La criminalité est extrêmement faible).

Il n’y a pas en Namibie de tension perceptible entre les communautés blanche et noire, même si les différences de niveau de vie sont incroyables pour un européen : les noirs vivent dans des huttes de torchis, les blancs (moins de 10% de la population) possèdent toutes les grandes fermes (plusieurs dizaines de milliers d’hectares) et tiennent toute l’industrie et le commerce. Au-delà des cartes postales j’essaierai, dans un prochain billet, de comprendre comment de telles inégalités sont compatibles avec la paix sociale et la bonne entente qui règne dans le pays car je ne connais pas d’autre exemple.

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?