jump to navigation

L’Italie disqualifiée ? 12 juillet 2006

Par Thierry Klein dans : Sport.
Lu 6 027 fois | trackback

Au fait, je crois avoir lu (mais c’était avant la Coupe du Monde) que l’équipe dont les joueurs (ou même les supporters) feraient preuve d’un comportement raciste serait éliminée (c’est même un des seuls cas où le résultat d’un match peut être inversé après coup - si j’ose dire).

Quelqu’un a des infos à ce sujet ? Je rêve, je rêve, mais une victoire sur tapis vert me ferait bien plaisir…

Dans un contexte affiché de lutte contre le racisme, ET SI MATERAZZI A BIEN TENU DES PROPOS RACISTES, ce qui n’est pas prouvé, une telle sanction me paraîtrait particulièrement appropriée (accompagnée, par exemple, d’une suspension de Zidane pour 6 mois - gnac, gnac).

Ajout, 21h55: Merci Tonio, pour le lien vers le code officiel de la FIFA, qui date de 2004, d’après lequel Materazzi ne risque “que” une suspension d’au moins 5 matches (Article 55-1).

Mais Albert m’indique que l’article 55 a été révisé le 28 mars 2006 et qu’en cas de “comportement discriminatoire ou inhumain” de joueurs, une équipe aura match perdu.

Discriminatoire est malheureusement un terme juridique assez flou (la FIFA ne le définit pas) mais disons, en gros, que si Materazzi a traité Zizou de “fils de pute”, ce n’est pas discriminatoire. En revanche, “fils de pute terroriste”, ça le fait probablement. Mais le texte parle du comportement de joueurs (avec un “s”) et non pas d’un seul joueur. Bref, ça promet.

Enfin, si la vidéo a été utilisée pour sortir Zidane, le match pourrait être théoriquement rejoué, sur un point de forme et non de fond, à savoir le recours à un moyen illégal. Je n’y crois absolument pas (la FIFA a déjà réagi) mais un avocat est en train de se faire du fric ou de la pub avec ce truc.

Ajout : 13 juillet

La disqualification de l’Italie ne me semblerait pas aberrante:

- éthiquement, car les insultes de Mazerrati sont immondes et racistes.

- juridiquement (cf le contenu de ce billet)

- sportivement, car l’Italie ne faisait pas du tout “exprès” de défendre et ne contrôlait plus rien. Leurs joueurs étaient morts. Il y avait une occasion franche pour la France toutes les 3 mn (tête de zidane, tir de Ribery…) et il y aurait eu encore 2 à 4 occasions de ce genre à 11 contre 11,si Zidane était resté, donc presque sûrement un but.

Si vraiment la FIFA veut lutter contre le racisme, qu’elle prenne les sanctions appropriées lors d’un match emblématique sera 1000 fois plus efficace que de faire brandir des affiches ridicules par des mômes avant les matches. Même si Materazzi prend 6 mois de suspension, il sera toujours vainqueur car il a la Coupe (c’est tout ce qu’il voulait) et il y aura d’autres Materazzi, dans d’autres circonstances, plus tard. Mais si l’Italie est disqualifiée, c’est un vrai coup d’arrêt au racisme dans le foot.

Billets associés :

Commentaires»

1. Tonio - 12 juillet 2006

Voir le code disciplinaire de la coupe du monde 2006 à cette adresse: eur.i1.yimg.com/eur.yimg….

Notamment en pages 19, 23, 36 et 37.
- Restitution de prix
- Annulation des résultats de match
- Atteinte à l’honneur
- Racisme

2. akhela200 - 15 juillet 2006

je ne veux pas que l’on vénère zizou comme un dieu mais là franchement si personne n’est capable de s’apercevoir que cela faisait un moment que meterazzi était entrain de tisser sa toile d’araignée de merde alors là je ne comprends plus rien, lorsque zizou a marqué son pénalty et que ribery voulait le féliciter, rappelez vous les images, zizou était bizarre pas enthousiaste du tout, donc la pieuvre avait déjà commencé son travail de harcèlement raciste, qui n’a pas compris qu’il fallait absolument que l’italie gagne vu toutes les relégations qui allaient suivre pour leurs grandes équipes mafieuses, ce n’est pas du foot que joue les italiens mais une immense MERDE et moi je demande que l’italie soit disqualifiée, zizou ne peut pas être accusé de ne pas avoir su résister à ce GROS CON DE MERDE DE META NAZI

3. BELGICA - 20 juillet 2006

Alors vous les Francais (et oui moi je suis un petit Belge!!!) vous etes incroyables!!! Le gars il a 34 ans (ou un truc ainsi) il joue dans les clubs du top depuis des annees et il a donc entendu au moins dix mille fois les mots que Materazzi lui a dit mais la soudainement il ne le supporte plus, lui met un coup de boule, est salue le lendemain par le President (ou l’epave???) de la Republique et il declare publiquement "j’aurais prefere un coup de boule que ces mots-la!!!" et vous en faites un heros tragique!!! ce qui est tragique c’est votre France multi-culturelle soi-disant qui explose dans ces cites (et la prochaine fois que Rachid, Youssef, Dieudonne ou un autre aura envie de balancer une insulte il balancera plutot un bon coup de poing dans la gueule je presume comme Dieu Zizou l’a dit!!!!), qui maltraite l’Italie de NAZI (pour vous les incultes en Italie on appelle cela le facisme et c’est different du nazisme…Oh la attention hein pas de coup dde boule car j’agresse verbalement la Francia!!!!), qui a eu un Le Pën au deuxieme tour des Presidentielles, qui voit ses Politiques s’entre dechirer!!!! Observez le monde autour de vous et vous verrez que Materazzi il est simplement un Italien europeen normal mais que votre Zizou il est un gars qui vient de vos cites, qui a eu 14 cartes rouges (comparez ce chiffre avec les vraies vedettes du foot: Van Basten, Maradona, Cruijff,…), qui ne peut repondre que par phrases de dix mots maximum aux interviews!!! Il est votre symbole: il n’admet pas sa decadence, il n’admet pas l’adversite, il n’admet pas la defaite, il n’admet pas la remise en question!!! Il est Dieu et vous etes ses disciples!!! Prions Dieu pour qu’ils se jettent dans la Seine et que vous le suiviez tous!!!

4. giorgio - 20 juillet 2006

merci belgica, dans un autre billet de thierry klein,nous avons vu tout le racisme dans certains propos, pas trop thierry klein, quoi que, mais bcp d’autres.
une assimilation italiens-fasciste-nazi a trop vite était faite à cause de ce type de billet lancé sur ce blog.
mais qd on traite de rital un italien, apparament ce n’est pas du racisme…….
bonnes vacances tous

5. céline - 21 juillet 2006

Vous faites pitié,vous les Français mauvais perdants ! vous criez au scandale avant de savoir vraiment ce qu’il s’est dit chacun y va de son petit commentaire : il aurait soi-disant insulté sa soeur sa mère lui les musulmans etc… on a tout entendu et n’importe quoi… de plus votre dieu intouchable zidane (même pas capable de contrôler ses nerfs) n’a même pas eu le courage de répéter ce que Materrazi lui avait dit.

Peut-être que cela l’arrangeait de laisser courir ces rumeurs et de passer pour la victime d’un affreux raciste anti-arabe pour essayer de faire oublier l’agression physique impardonnable et lamentable que l’on sait…

Il faut croire qu’il y est arrivé parceque pour qu’un pays tout entier excuse un pareil geste, en plus en finale du mondial, on avait encore jamais vu ça ! remarquez encore personne n’avait fait pareil geste à ce moment là ! pour les insultes, réveillez-vous ce n’est pas la première fois ni la dernière que cela arrive et ils doivent savoir les ignorer

Même votre idole (déchue ?) a lui aussi déjà donné des coups de poing (Dessailly !) et autre coups de boule, c’est un homme comme les autres ni pire mais pas meilleur.

En plus maintenant on sait que l’insulte n’était même pas raciste !!!

Tout ceci a révélé au monde entier comme cette affaire anti-Materazzi était en fait anti-Italiens !

VOUS êtes tous des sacrés racistes c’est LAMENTABLE les termes que l’on peut lire partout vous méritez tous des coups de boule et bien placés ceux-là ! (Normal Zidane est bien plus petit que Materazzi il pouvait pas arriver plus haut)

Finalement la seule chose à laquelle vous êtes arrivés c’est à vous faire détester encore un peu plus par le monde entier, vous qui vous croyez tellement supérieurs à tout le monde vous êtes de bien petits perdants

6. giorgio - 21 juillet 2006

GRAZIE CELINE
Cette affaire m’a révélé bien des choses que je pensais pas, ou plutôt que je ne voulais pas voir.
Votre blog en est une pierte illustration.
je suis de plus en plus fier de ce que m’on appris mes parents, et d’entendre tout ce qui s’est dit, ils doivent se retourner ds leurs tombes.

7. Thierry - 21 juillet 2006

Giorgio,

Tes messages sont tellement excessifs que je me demande à chaque fois si c’est une blague ou pas !

Avais-tu lu mon ajout d’hier sur le billet "60 millions de terroristes", au moins ?

8. giorgio - 21 juillet 2006

thierry, si tu parle de ta reflexion du 18 juillet je trouve au contraire que tu remets de l’huile sur le feu, en disant que les italiens ont joué dur et provoqué etc.
je pense que tu n’as pas souvent du mettre un short et des prootèges tibia, et tu n’as pas du taper ds une gpnfle comme j’ai pu le faire.
Certe je n’ai pas la qualité de ton écriture mais ce n’est pas grave.
il y a des paroles qui m’ont fait mal au coeur, et même si je n’ai pas bhesoin de cela, en ce moment je pense encore plus à mes parents et je ressens encore plus ce qu’ils ont pu endurer comme ceux de Zidane d’ailleurs.
C’est tout et malheuresement je ne apisante pas. ce n’est que du foot
bonnes vances

9. Thierry Klein - 21 juillet 2006

Gorgio,

Je parle de ça:

Ajout 2 (20 juillet 2006): Le fait que, “visiblement”, les injures de Materazzi n’ont eu aucun caractère raciste (Zidane vient de le déclarer à la FIFA) relativise, (c’est le moins qu’on puisse dire, mais comme j’en suis l’auteur, je n’ai pas envie de dire “discrédite” ou “ridiculise”), le contenu de ce billet et d’une bonne partie des 100 commentaires ci-dessous…

Mais on a quand même bien rigolé, non ?”

Et si tu parles du commentaire signé “Thierry-François” du 18 juillet, ce n’est pas moi, pas le même Thierry…

Et je ne comprends pas que tu mettes tes parents au milieu de tous ces trucs. Ca n’a pas grand chose à voir avec l’Italie. On aurait perdu un match dans les mêmes conditions contre le Brésil, les réactions auraient été 100% identiques.

10. Thierry Klein - 21 juillet 2006

Toujours pour Gorgio:

C’est assez drôle : la seule jambe que j’ai cassée était italienne.

On jouait contre l’Université de Turin en coupe d’europe universitaire (1986) et les Turinois étaient HYPER bons. J’étais face à l’arrière gauche tout le match et je n’ai pas touché ma bille, le gars était vraiment trop fort, j’étais très très frustré.

Alors, à 10 mn de la fin, j’ai vu rouge, je ne sais pas pourquoi. On perdait 4-0, il m’a encore pris le ballon et j’ai fauché sa jambe d’appui en gueulant “y’a rien” !

Tibia pété, échauffourée générale, et je n’ai même pas pris un carton parce que l’arbitre était nul.

Pourtant j’étais un joueur vraiment très très correct et je prenais très peu de cartons. Contrairement à Zizou, j’ai du prendre 1 rouge dans ma “carrière” en tout et pour tout !

Et le type ne m’avait même pas provoqué ! Il était hyper fort, c’est tout !

J’ai l’impression d’avoir vengé Zizou à l’avance, maintenant…Si ça se trouve, j’ai cassé le père ou l’oncle de Materazzi ?

(J’en rigole aujourd’hui, mais je ne suis pas fier du tout de cette histoire !)

11. JMP - 3 novembre 2006

l’italie est une nation délinquante, elle a triché (elle triche), elle a volé (elle vole), elle a menti (elle ment), elle est fasciste,
elle est raciste, elle est sans honneur ! elle est lâche

12. appolo - 14 juillet 2007

JMP,est ce que ta mère elle suce?parce qu’il parait que toutes les ukrainiennes sont des grosses putains qui donnent naissances à des résidus de fonds de capotes,je demande c’est tout,t’inquiètes pas je suis pas raciste pour un rond

13. alex - 24 juillet 2007

juju t’es un gros con hahahah trop bete pour nous on te defonce toujours

zusu alia jmp le roi des babouins sa mere chie des merdes grosse comme tes conneries mutho faux marseillais que t’es grosse mredede nogentais le retroussè hahahahahb

alex vive la legion

14. França Per Totdjorn - 13 novembre 2007

je suis français enfin belge (ha merde jai honte) de parent 100% Français (provença) Et les belges, je comprend que vous nous detestez, votre pays c’est de la grosse merde, des gros faux cul, vous critiquer les italiens et tout ensuite vous leur sucez la bites parce qu’il ont gagné la coupe du monde et que vous avez honte de votre nation et je vous comprends! enfin ce n’est pas notre pays qui se fait envahir et meme gouvernée par des italiens, REGARDE CHARLEROI,LA LOUVIERE,MONS,LIEGE, ENFIN TOUTES LES VILLE WALLONES ET BELGES.
VA SUCEZ DI RUPO ET ARENA (des nom vraiment belges)
Si vous nous detestez tellement, ne venez plus dans notre pays en vacances car chez vous c’est vrai, fait pas fort chaud! MOi quoi qu’il y’aille je suis fier d’etre français a la vie a la mort pour l’eternité je pisserais sur la belgique et l’italie c’est 2 pays qui me degoute tant! FRANCE EN FORCE !!!!!!!! SANS RANCUNES A LA PROCHAINES COUPE DU MONDES TKT BELGIQUE ET L’ITALIE, CES 2 PAYS SERONT A BRULES

15. Tyler - 3 février 2008

@França Per Totdjorn: Attends tout ça pour du foot ? … Tu es … enfin relis toi et prend du recul.

16. PERPALABOULE - 10 avril 2008

Vous vous fies trop aux idées reçues (et aux avis des journalistes français). Vous avez un avis stéréotypé et réducteur, sans vraiment d’arguments béton : Vous n’aimez pas l’Italie, c’est votre droit, mais de là à ne pas comprendre qu’on l’aime, il y a un pas…
Hélas, ce "non-amour" vous fait dire beaucoup de contre-vérité (note que je pourrai dire ânerie). Que vous le veuillez ou non, l’Italie a été, est, et sera un grand pays de football.

L’Italie a une sale réputation, c’est vrai, mais largement "sur-alimentée" par les médias. Moi je suis franco-italien et un inconditionnel de la squadra.
Rien à faire, elle me fait autrement rêver que l’équipe de France dans laquelle je ne me reconnais pas (aucun sectarisme là-dedans, juste des sentiments).
La seule France que j’ai apprecié était celle de années 80 avec Platini and Cie. Ceci étant dit, je reconnais toutes les qualités des bleus actuels.

Pour la cdm 2006, amusez vous à refaire le parcours d’avant finale des 2 pays et vous verrez que l’Italie n’as pas volé sa finale.
A oui, il y a eu l’Australie…..
Cherche bien, et tu verras que les bleus ont aussi "leur casserole" (pénalty généreux – plongeon de Malouda dans la surface en finale- personne ne le touche – après on traite les Italiens de tricheurs)

Maintenant, lisez ceci et faites-vous une opinion moins "syndrome du 09 juillet"…
Bonne lecture…

Contre-pied
Italie : nous nous sommes tant détestés
La Squadra traîne une sale réputation souvent démentie par les faits. Démontage de mythes.
Par Chérif GHEMOUR, Stéphane REGY
QUOTIDIEN : Mardi 4 juillet 2006 - 06:00

C’est une curiosité sans cesse répétée. A chaque compétition, l’Italie est la seule équipe qui doit affronter deux adversaires lorsqu’elle entre sur un terrain : l’équipe d’en face et le reste du monde. Cette année en Allemagne, le parcours impeccable de la Squadra Azzurra est encore montré du doigt, dénigré, hué. «C’est le football de l’âge des cavernes»,pour la presse espagnole. «Des parasites»,pour le Spiegel allemand, qui ne laisse jamais passer une occasion de placer le mot «mafia» dans ses résumés des matchs transalpins. Mais que reproche-t-on à l’Italie, au juste ? Essentiellement des broutilles erronées. Point par point, décryptage d’une injustice aussi vieille que le calcio.

Défensive ?
Ah, ça, ce ne sont pas les griefs qui manquent : quadrillage, années de plomb, catenaccio,verrou… Les expressions pullulent pour décrire la tactique italienne, censément frileuse.
A une époque où la France de Zidane serre la vis, où le Brésil joue en contre et où l’Argentine sort ses attaquants dès qu’elle mène au score, ce reproche laisse rêveur. Surtout, c’est oublier que l’Italie est le pays de la révolution offensive de Sacchi, du trident de Lippi, des prouesses de Baggio ou Mazzola.
C’est oublier aussi le 6-2 passé à la France pour son premier match officiel le 15 mai 1910, à Milan. Ou les titres de meilleur buteur de la Coupe du Monde attribués à Rossi en 1982 et à Schillaci en 1990. Ou que, cette année, le milieu de terrain de la Nazionale compte qu’un élément véritablement défensif, Gattuso.
Et puis ce Helenio «catenaccio»Herrera dont tout le monde parle, qui était-il vraiment ? Dans le mille : un Argentin qui fit sa carrière de joueur et ses premiers pas d’entraîneur en France, où il découvrit la tactique du verrou. Rien à voir avec l’Italie, donc.

Chanceuse ?
Sans doute le mythe le plus injuste du football mondial.
Oui, certes, en 1968, en demi-finale de l’Euro qu’elle joue à domicile, le match nul (1-1) face à l’URSS conduit au tirage au sort. L’Italie gagne, va en finale et l’emporte contre la Yougoslavie…
Mais, à part ça, ces dernières décennies n’ont été que poisse pour les Azzuri.
Elimination aux tirs au but lors des Coupes du monde 1990, 1994 et 1998; défaites au but en or en finale de l’Euro 2000 et lors du Mondial 2002 ; élimination à la différence de but lors de l’Euro 2004.
En plus, l’Italie se retrouve régulièrement sur le chemin de l’organisateur de la compétition : Chili 1962, Argentine 1978, France 1998, Corée 2002, Belgique 2000, Allemagne 2006. C’est bien la peine de dépenser une fortune en cierges.

Fasciste ?
Trois Coupes du monde au palmarès, dont deux suspectes : 1934 et 1938. Pourtant Mussolini n’était pas le coach, c’était Vittorio Pozzo, le génial entraîneur d’une équipe quasi invaincue dans les années 30.
Et puis quoi ? Le grand Brésil vainqueur du Mundial 1970 mexicain a fait honneur à la dictature militaire du général Medici, et le boucher-général Videla a sûrement arrangé un Argentine-Pérou (6-0) au profit de la bande à Pasarella, championne du monde en 1978…

Briseuse de rêves ?
Championne du réalisme au pays on dit cynisme , l’Italie cruelle serait une grande dézingueuse du foot romantique.
Exemples : la Wunderteamautrichienne de Sindelar tapée en 1934, le Brésil des Zico-Socrates-Falcao assassiné par Paolo Rossi en 1982, le Nigeria 1994 estoqué par Baggio à Boston.
Bon, peut-être. Mais pendant ce temps-là, le vrai coupable allemand promène sa «serial killeuse» Mannschaft aux quatre coins du globe en toute impunité : l’Argentine 2006, la République tchèque 1996, la France 1982 puis 1986, la Hollande 1974, la Hongrie 1954 pourraient en témoigner.

Violente ?
And the winner is…Van Bommel ! Il y a belle lurette que les Italiens ont refilé le hachoir aux Oranjemécaniques.
OK, Gentile a désossé Maradona au Mundial espagnol de 1982, mais c’était du bizutage nietzschéen : ce qui ne tue pas te rend plus fort. Résultat : Diego est champion du monde en 1986.
2006 : carton rouge pour De Rossi qui joue des coudes sur McBride (Etats-Unis) et pour Materazzi qui coupe Bresciano (Australie). C’est que l’Italie teste régulièrement ses aptitudes à jouer à 10 contre 11, méthode brevetée à l’Euro 2000 contre la Hollande (qualification aux tirs aux buts après expulsion de Zambrotta à la 31e).

Favorisée par l’arbitre ?
Penalty de Totti contre l’Australie à la 93e minute de son huitième de finale.
Au ralenti, la faute sur Grosso est peu évidente… Primo, dans le calcio on marque toujours beaucoup de buts entre la 93e et la 97e minute. Les Italiens poursuivent donc leur championnat en Coupe du monde, preuve qu’ils ont une véritable identité de jeu. Deuzio, les Italiens vivent à vitesse réelle : ils roulent vite, parlent vite et jouent vite. Le ralenti, ils ne connaissent pas. Et puis tous les arbitres rêvent de Ferrari, Venise et Gucci.

Ennuyeuse ?
L’Italie n’est pas spectaculaire ?…
Et pourtant : Italie-RFA 1970 (4-3, lire ci-contre), Italie-Brésil 1982 (3-1), France-Italie 2000 (2-1).
La Squadra a accroché plusieurs toiles de maître à la galerie des légendes. Italie-RFA 1982 fut par exemple l’une des plus belles finales de l’histoire de la Coupe du monde.
Enfin, les vrais connaisseurs savent que le France-Italie 1998 (0-0) reste un sommet d’art tactique partagé…
Alors oui, un match de l’Italie est long. Mais plus c’est long, plus c’est bon. «Mes héros savent qu’ils vont mourir à la fin, donc ils prennent tout leur temps»,expliquait Sergio Leone quand on lui demandait pourquoi ses films duraient trois heures.

Gestionnaire ?
Si l’Italie mène dans le match, éteignez votre télé, la partie est déjà finie. Ce théorème footballistique, fondé sur deux ou trois coïncidences, est historiquement erroné.
La France le sait bien, qui a remonté un but à la Squadra à la dernière minute d’une finale de l’Euro 2000, pourtant dominée de la tête et des épaules par les Transalpins.
Mais, en vérité, tous les pays en profitent : En 2002 ans en Corée, l’Italie est sortie de la compétition en encaissant un but en or de Ahn ; en 2004, lors de l’Euro portugais, alors qu’ils doivent gagner pour se qualifier, les Azzurri se font remonter par la Suède à la 84e minute. Et puis, il suffit de repenser aux grandes heures de la lire et de ses dévaluations répétées pour savoir que l’Italie n’est pas vraiment un pays de comptables.

Malhonnête ?
Ils plongent dans la surface, se tordent de douleur à chaque contact, piquent le portefeuille de l’adversaire dès que l’arbitre a le dos tourné. Et en plus, ce sont de grands acteurs : gain de temps, contestations sans fin avec encerclement de l’arbitre… Pourquoi eux ? Commedia dell’arte, Goldoni, Fellini, Monicelli…
Aujourd’hui, Cantona fait du cinéma. Et Thierry Henry fait semblant de se prendre Puyol dans le buffet : on dit alors qu’il «a du métier»… Il faut se rendre à l’évidence : les Italiens étaient en avance, c’est tout.

17. amandine - 20 août 2008

Franchement c’est con de dire que tu pisseras sur l’italie et la belgique frança per tjodorn en + t’es belge …. moi je peux dire c’est dégueulasse de ne pas voir compté le goal de toni 2-1 et l’affaire était faite de toute façon on peut pas changé le temps des choses maintenant c’est fait et puis a dans deux ans pour la coupe du monde Força italia <3<3<3<3

18. Cartmanpro - 30 janvier 2009

Putin avale la pillule couzin, ta perdu stoo prend t’es affaire vire ton cul Italie **** france (*) –> go te pendre

19. bart - 30 mai 2010

les italiens on tricher eyt le but de materazzi etait hors-jeu et les italiens sont de’s gos tricheurs et des abrutis

20. so_foot - 30 juin 2010

l’italie est la nation la plus pitoyable au monde, il n’y a qu’à voir son président mafieux, tricheur, pédophile, adultérin et fasciste pour comprendre la mentalité italienne.
C’est un pays pauvre qui ne s’en sort que part les dont généreux de l’union Européenne ou devrais je dire de l’union franco gérmanique.
En football leur niveau est vraiment nul simplement ils ont eu beaucoup de chance à chaque fois en tombant sur des équipes de seconde zone et en utilisant trioche et provocation derniere en date celle de materazzi le casseur de jambe qui ne sait même pas joué à l’instar de leur Gatuzo qu’ils otn libéré d’un zoo aucune technique juste de l’agressivité de gnome de 50 cm à revendre pathétique cette nation aller dehors du mondial bande de pépé