jump to navigation

L’équipe de France contre la Corée 15 juin 2006

Par Thierry Klein dans : Sport.
Lu 4 466 fois | trackback

C’est assez difficile à l’issue du match contre la Suisse, de définir ce qu’il faut faire avec l’équipe de France. En effet, tout le monde est bien conscient que, POUR UNE FOIS, l’équipe alignée était proche de l’équipe idéale. Elle correspondait par exemple, à une exception près, à l’équipe dont j’avais parlé il y plusieurs mois.

Quelques constatations:

1) Il faut procéder des changements significatifs, au niveau de la tactique de jeu, mais aussi au niveau des joueurs. Au moins 3 joueurs, à mon avis, et peut-être 4 ou 5 doivent être changés.


2) Avant tout, ce qui ressort de ce match, c’est une grande indigence offensive, surtout en deuxième mi-temps.

3) Malheureusment (surtout commpte tenu de 1), il y a peu de solutions alternatives offensivement pour Domenech compte tenu de sa liste des 23. Domenech a doublé de façon peu astucieuse TOUS les postes de sa liste, ce qui fait qu’on se retrouve avec un trop plein d’arrières inutiles, qui ne rentreront jamais en jeu, et avec peu de solutions offensives (absences de Pires et Giuly). Mais essayons d’être constructifs.

4) Quand Thierry Henry joue trop avancé, il perd son volume de jeu. C’est un non sens de le cantonner “en pointe”. Thierry Henry est bon lorsqu’il peut revenir chercher les ballons, défendre, créer des brèches. Ce n’est pas un joueur qui va passer son match à trouver, à 20 cm près, LA meilleure position dans la surface. Il est plus Garrincha que Gerd Müller. Voir par exemple le “mauvais” centre de Ribery où un vrai avant centre aurait décroché beaucoup plus que ça pour se retrouver complètement seul en retrait.

5) On n’attaque pas assez parce qu’on est aussi positionné trop défensivement sur le terrain. Avez-vous vu où sont Thuram et Gallas ? Ils ne dépassent presque jamais la ligne médiane. Il n’y a pas de bonne raison pour les retrouver aussi bas… OK, ils évitent le risque du combat individuel contre l’attaquant, mais ils créent aussi des espaces entre le milieu et la défense où les Suisses se sont engouffrés pour centrer, ce qui était largement aussi dangereux (note : contre la Corée, cet argument peut évoluer car les Coréens rechercheront le un contre un contre le défenseur).

Vu la vivacité qu’affichent Thuram et Gallas, ça me semble être un problème tactique ou mental plus que physique - à régler par l’entraîneur, donc.

6) On peut éventuellement jouer avec 2 milieux défensifs (Makelele, Vieira) mais il faut qu’ils soient au top et qu’ils apportent tous les deux quelques chose offensivement, sinon c’est encore une cause de faiblesse offensive. Soit on joue avec un seul milieu défensif (probablement Makelele vu l’état de forme des joueurs)

7) Ribery a été décevant par-rapport à ses précédentes apparaition, certes, mais a aussi été un des seuls à apporter des solutions offensives. Je changerais plutôt Wiltord qui a été catastrophique, dans un premier temps.

8) Si Abidal, pourtant bon dans le jeu, manque à ce point de rigueur défensive dans le deuxième match, il faudra le changer, mais à ce stade, il reste quand même un des seuls à avoir joué à son niveau, dans l’esprit. Sagnol, dont on dit qu’il est bon centreur, a lui centré avec un bandeau devant les yeux pendant toute la partie. J’aurais aimé tester une équipe sans Sagnol, malheureusement, il me semble impossible de le faire aujourd’hui, ça aurait dû se faire dans la préparation.

9) C’est un des plus mauvais matches que j’ai jamais vu faire à Barthez, et pourtant Dieu sait que je suis un fan de Barthez.
- mauvaise estimation d’un centre qui finit sur le poteau
- 2 centres dangereux où il peut sortir et ne sort pas. Sur l’un, il y a une tête suisse arrêtée de façon un peu chanceuse, sur l’autre un main suisse qui le sauve probablement… Ce qui différencie Barthez des autres, c’est sa capacité à éviter le danger en sortant sur ce genre d’actions. S’il joue comme un gardien classique, autant prendre alors le plus rigoureux, c’est à dire Coupet.

Compte tenu de tout ça, voilà ce que je proposerais:

(Une version “à la Hollandaise: les 6 milieux-avants permuttent presque totalement doivent aussi défendre et se mettre minables. Le danger peut venir de partout. Remplacement de deux d’entre eux à l’heure de jeu, pour des raisons de fraîcheur et rentrée de Wiltord, Vieira, Dhorasoo ou Diarra en fonction du score et du contexte)

Barthez (après admonestation, et s’il y a une explication technique valable pour expliquer ses “non-sorties”)
Sagnol-Thuram-Gallas-Abidal
Makelele
Ribery-Malouda-Zidane-Henry-Saha

ou quelque chose du genre:

Barthez
Sagnol-Thuram-Boumsong-Gallas
Makelele
Ribery-Malouda-Zidane-Henry
Trézeguet

(On perd un peu d’animation car Trézeguet ne joue qu’en pointe, mais on gagne probablement en efficacité offensive. Là aussi, les 5 avants du milieu doivent aller au turbin et deux d’entre eux sont changés à l’heure de jeu. On est plus proche d’une formule “France 82″).

Billets associés :

Commentaires»

1. delcroix - 16 juin 2006

Première remarque, je pense que ce billet est sélectif. Il s’adresse aux "vieux". Qui connait encore Garrincha ou Gerd Müller ?
Sinon, je trouve un peu sévère le jugement du sélectionneur local au sujet de Sagnol, (dont on dit qu’il est bon centreur, j’ajouterai à la télé française ; perso, j’préfére regarder les matchs de l’équipe de france sur la belge ;-) Je trouve que Sagnol dans ce match référence n’a pas été aidé par Wiltord, très décevant (peut-être sa plus mauvaise prestation avec cette équipe. Henry n’a pas fait un très grand match non plus, peut être du effectivement à sa position. J’en suis même venu à me dire pendant les 90 mn que j’aurais bien fait rentrer Trézeguet à sa place… (mais nous étions déjà en 2e mi-temps et cela n’aurai plus rien changé).
Vieira ne devrait pas revoir le terrain avant pas mal de temps (ah, mon papa me le disait encore ce soir… Ils sont trop vieux… T’imagines, la moyenne d’âge dépasse les 30 ans !)
Avant que le verdict tombe, je souscrit à la solution "France 82" (les moins de 20 ans encore une fois ne connaissent pas) dans cette composition :
Barthez
Sagnol-Thuram-Gallas-Abidal
Makelele
Ribery-Zidane-Henry-Malouda
Trézeguet

2. Thierry - 17 juin 2006

Note: même comme ça, on est sans doute encore plus défensif que France 82, ceci dit…
Et je n’ai pas connu Garrincha, et ai à peine quelques souvenirs de Gerd Müller mais c’est de la culture… Je peux dire pareil de Molière.

3. delcroix - 18 juin 2006

réunion préparatoire à la réunion de ce soir. Le verdict est tombé… Le sélectionneur national en titre n’a pas suivi les conseils des sélectionneurs "chti"… Nous émettons bien sur des réserves ;-)
Ah, Garrincha j’ai "presque" connu par contre, Müller, y’a pas de pb… avec Mayer, le "Kaiser" que l’on voit partout actuellement… Ah, culture, culture… Je me méfie toujours… Par exemple, je sais que certains élèves parlent en Terminale du Mur de Barlin (Barlin, commune du Pas de Calais), que des élèves ingénieurs pense que la capitale de la RFA était Munich (ben oui, il y a la fête de la bière !) Donc, j’ai des doutes sur leur connaissance de Garrincha et Müller. D’ailleurs, ton exemple de Molière, c’est bien celui qui a écrit "le cid" ?

4. Thierry Klein - 18 juin 2006

Très très mauvais signe la sélection de ce soir, comme d’ailleurs la liste des 23 et la gestion de Domenech en général - en fait depuis qu’il dirige les espoirs. J’espère vraiment me tromper, mais malheureusement…

5. Fanny - 18 février 2007

trezeguet-david.skyblog.c…