jump to navigation

Week-end à l’envers 23 avril 2006

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 14 442 fois | trackback

Chirac visionnaire
Bush visionnaire
Le G7 à côté de la plaque.
Hollande à côté de la plaque.
Comique de situation à l’iranienne


Chirac visionnaire

C’est devenu tellement politiquement correct de critiquer Chirac… Pourtant, il restera peut-être, dans 30 ans, comme le président qui a lancé les projets industriels du futur. J’ai déjà dit tout le bien que je pense de l’Agence de l’Innovation Industrielle, dont les projets seront annoncés mardi. Le Monde en dévoile trois aujourd’hui:

- le moteur de recherche concurrent de Google. Effectivement, concurrencer Google, c’est une tâche de même ampleur que concurrencer Boeing et le simple fait d’en prendre conscience sauve probablement le président de la BNF, Mr Jeanneney, du ridicule.

- un projet dand la chimie consacrée au recyclage des déchets céréaliers.

- un projet consacré aux économies d’énergie dans les bâtiments.

Trois projets à mon avis intelligents, susceptibles de générer de la bonne croissance, sans cholestérol, au sens où je l’entendais dans mon billet de mardi (je vous JURE que je n’étais pas au courant du choix des projets, c’est juste que Jacques lit mon blog). Qui plus est, les deux derniers projets choisis visent explicitement la préparation de l’univers des générations futures: à l’intérêt économique s’ajoute le besoin éthique.

Les problèmes que je vois et qui peuvent empêcher ces projets de réussir.

- L’atmosphère de fin de règne actuelle peut empêcher le lancement de tout projet ayant un réel souffle. Chirac n’est pas de Gaulle.

- Il semble difficile de développer ces projets dans le cadre législatif européen.

- 5 projets sont aujourd’hui retenus, ce qui est bien, mais le Monde parle de 15 projets pour 2006; ce qui est trop. 15 projets, c’est du saupoudrage, de la dispersion, de l’amusage de galerie organisé. Il faut définir un petit nombre de projets et y aller “franco”, car la France n’a pas les moyens d’en financer des dizaines. Déjà, le montant investi dans Quaero (100 millions d’euros) semble ridicule au regard de la capitalisation de Google (130 milliards de dollars).

Bush visionnaire


La crise guette, et l’Amérique doit agir dès à présent avant que l’augmentation des prix de l’essence et la dépendance au pétrole de l’étranger n’étranglent notre économie et notre armée”

Un cran en dessous de Chirac, mais pas mal quand même. Par ailleurs, avant Thanksgiving, Georges Bush a gracié 2 dindes, et les a envoyées faire un tour à DisneyLand.

Le G7 à côté de la plaque.

Le G7 tente de calmer la flambée des cours du pétrole et appelle à accroître les capacités mondiales de production. Alors qu’au contraire, plus le prix des énergies fossiles est faibles, plus on détruit rapidement la planète - et ce de façon irréversible…

Le G7 est à côté de la plaque parce que conservateur.

Hollande à côté de la plaque.

Hollande a demandé, ce week-end, le rétablissement de la TIPP flottante. Il accuse le gouvernement d’être “totalement imprévoyant face à cette hausse du pétrole “. Il est à côté de la plaque parce qu’il est à la fois conservateur et opportuniste.

Et dire que les verts vont encore appeler à voter PS… Eux restent plus opportunistes que réellement conservateurs, cependant.

Ajout: l’Iran a le un certain sens de l’humour…

lorsqu’il affirme, main sur le coeur, qu’il n’a pas l’intention d’utiliser le pétrole comme arme face à l’occident alors que sa principale crainte, aujourd’hui, c’est un embargo sur son pétrole, qui mettrait rapidement le pays en faillite.

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?