jump to navigation

SNCF 2.0: Amélioration de l’Interactivité Usager 1 mars 2006

Par Thierry Klein dans : SNCF.
Lu 6 485 fois | trackback

Scène ordinaire Gare du Nord ? Non ! Dans le cadre de son Nouveau Programme d’Amélioration de l’Information Donnée à l’Usager, la SNCF informe maintenant que les guichets automatiques ne fonctionnent pas. Gros progrès (voir mes autres billets SNCF).


Voir les autres billets sur la SNCF

Billets associés :

Commentaires»

1. Marin - 2 mars 2006

Il y a pire :
homo-numericus.net/breve7…
La SNCF fait de la pub pour Windows.

2. fred - 2 mars 2006

Salut Thierry
on dirait que les Kleins sont particulièrement sensibles au manque de convivialité des systèmes d’information de la SNCF.
Pour ma part c’est leur site web qui me gène. A titre de comparaison, jete un oeil sur le site des chemins de fer suisses
http://www.cff.ch
leur sobriété est éloquente.
celui de la SNCF est saturé en pubs diverses. ça commence par ne pas savoir où cliquer pour accéder aux horaires (voyages-sncf ou ter). Ensuite, une fois que t’as entré les critères de ta requête, il y a une fausse page d’attente uniquement pour encore une fois te bombarder avec une pub. c’est rasoir.
si ça te branche je te ferai un comparatif des tarifs et documents (billet, abonnement) avec la version Suisse. Instructif aussi…

3. Thierry Klein - 3 mars 2006

100% OK avec Fred, avec qui je précise que je n’ai qu’un lien d’homonymie !
Voir aussi http://www.thierry.fr/2006/01/19/internet-a-t-il-fait-gagner-de-nouveaux-clients-a-la-sncf
Par ailleurs, le site Suisse est assez sobre, mais rien de plus. Je trouve que ça ne va pas “au bout” de la démarche, comme le fait Google, et que la sobriété n’apporte pas énormément de chose. On est toujours pollué par des considérations institutionnelles, un bandeau, etc…

Oui, ça m’intéresse d’avoir des grilles de comparaison. J’ai l’impression que le prix du train est plus cher en France qu’ailleurs, mais je n’ai pas de données là dessus.

4. Le Corbeau - 3 mars 2006

Ne pas parler de site SNCF, cela fait longtemps qu’elle privatise tout tout en laissant utiliser son nom pour masquer cette privatisation.
Il s’agit du site d’une société de voyage privée dont les données sont stockées aux USA consultez donc les mentions légales et euridile ! :(
A+

5. Fred - 3 mars 2006

Je vous trouve sévères. Je prends beaucoup le train, et je trouve les nouvelles bornes SNCF bien meilleures que les anciennes.

6. Thierry Klein - 3 mars 2006

Je suis d’accord aussi avec Fred. (Je suis d’accord avec tout le monde aujourd’hui !).
J’ai d’ailleurs bien parlé d’”Amélioration” !
Mais les nouvelles bornes ont des défauts flagrants quand même qui sont hyper étonnants à notre époque.
Exemple: tu appuies sur un pavé, il met une ou deux secondes pour réagir et s’enfoncer…Plein de gens appuient partout du coup et se mélangent les pinceaux. Rien ne justifie le délai… Même si on accède à des données lointaines, le retour de clic pourrait être donné de suite à l’utilisateur (je ne parle même pas de Web 2.0, on est sur une appli client-serveur classique).

Il y a d’autres choses aussi…

7. lecture - 14 février 2008

Alors pour ta photo démagogue, je t’informe que l’appareil que tu nous montre est une borne d’"échange minute" (regarde, c’est écrit dessus! c’est génial non ?) impossible même en état de marche d’y retirer ou acheter un titre de transport ne n’est pas fait pour !

en revanche, j’apperçois une borne jaune au fond de ta photo si si regarde bien à côté du composteur, elle semble parfaitement en marche ! tu aurais du la prendre en photo, après tout, c’est si rare…

8. les suisses - 14 février 2008

pour le corbeau et Fred :

La SNCF est 100 % détenue par l’état mais elle est mise en concurrence (c’est déjà le cas du Fret, et le trafic voyageurs c’est prévu dès 2010) elle ne le cache pas et n’a de toute façon pas le choix, il s’agit d’une décision européenne. les publicités et le développement d’activités nouvelles permettent seulement à la SNCF de se protéger contre ses concurrents, et effectivement cela dans une logique de marché.

la suisse n’est pas concernée car elle ne fait pas partie de l’union européenne

9. Thierry Klein - 14 février 2008

mmmhhh (pour lecture et les suisses, qui ne sont qu’une et même personne qui signe aussi “cheminot”)

Autrement dit, sur le seul domaine où la SNCF est en concurrence réelle (le frêt), elle perd de l’argent depuis 30 ans..J’ai même prédit un jour qu’elle y perdrait de l’argent éternellement, mais c’est une autre histoire.

Sur le transport voyageur, non seulement la SNCF n’est pas en concurrence, mais nos impôts lui ont financé un réseau et une technologie uniques, qui lui donnent un avantage structurel sur le train et sur l’avion. A mon avis, l’inefficacité structurelle de la SNCF est alors masquée par le prix anormalement haut - et toujours plus haut et plus opaque - des billets. Autrement dit, au lieu de redonner au public ce que nos impôts lui ont donné, la SNCF nous taxe avec des billets beaucoup trop chers - comme on ne peut pas faire autrement que prendre le train, elle les vend quuand même. (Voir comment le train public, en situation de monopole, coûte 6 fois plus cher que l’avion privé, en situation de concurrence)

Quant à la photo, il n’avait pas échappé à ma sagacité que c’était une borne minute d’échange, borne évidemment totalement indispensable pour monter dans un train qui très probablement ne va pas être plein, où très probablement il va y avoir un contrôleur… Si on ne t’a jamais empêché de rentrer dans un train où il y avait de la place parce que tu n’avais pas eu le temps d’échanger ton billet, alors oui, tu peux juger ma photo démago.

10. ou pas - 15 février 2008

je crois que tu confond 2 choses, le transport public qui est la charge des régions depuis les lois de décentralisations et qui se caractérise par des trains "TER" dont le tarifs est un prix au kilomètre fixés par les députés au mois de juillet.

Le TGV qui n’a rien de transport public mais d’un produit commercial se base sur des prix de marché car il est en concurrence avec d’autres moyens de transport (avion, voiture…) et le sera complètement dans pas longtemps c’est à dire avec des trains d’autres compagnies que tu auras alors tout le loisir de tester, un peu de patience !

ce que tu appelles "l’inefficacité structurelle de la SNCF masquée par le prix anormalement haut" je l’appelle l’efficacité structurelle de la SNCF qui au moyen de prix variables rempli de plus en plus de train et génère 600 millions d’euros de bénéfice l’an passé. Si les prix étaient anormalement haut, les trains seraient vides, et les usagers changeraient de moyens de transport, or ce n’est pas le cas, la fréquentation est toujours en hausse.

évidemment on peut ne pas être content de payer cher ou de voir partir un train avec des places libres, et crois bien que je regrette que tu ne trouves pas chaussure à ton pied, mais au vu du résultat, je ne pense pas que l’on puisse parler "d’inefficacité"

note enfin que si tu va voir le controleur sans billet (et j’ai bien dit si TU vas le voir…), il te demandera juste le montant du billet au tarif ordinaire majoré de 10 €.

c’est ce que font la plupart des gens pressé qui n’ont pas le temps d’acheter de billet et qui n’ont aucune idée du train qu’ils vont prendre (ils "montent dans le premier")

Alors évidemment c’est pas très commode, si tu voyages plus régulièrement, tu peux prendre des tarifs pro voir des abonnements qui permettent plus de souplesse d’accès il faut le voir comme un moyen de fidéliser.

Je crois que tes difficultés viennent principalement du fait que a du mal a t’accoutumer à l’évolution de la SNCF dont tu sembles avoir une haine viscérale.

11. Thierry Klein - 15 février 2008

D’abord, je n’ai aucune haine envers la SNCF. Ca n’aurait aucun sens. Mes billets sont des critiques plutôt citoyennes, il y a parfois un côté pamphlet, mais il faut quand même prendre ça avec un peu de ercul.

J’ai bien conscience du virage pris par la SNCF, j’ai même écrit dessus, mais tu as du louper. Et effectivement, la politique marketing est, au sens stratégique, remarquable. Le prix du billet, comme tu m’expliques, correspond tout à fait au prix du marché.

L’inefficacité dont je parle, c’est dans le rapport entre le coût et le prix. Le prix n’a plus rien à voir avec ce que devrait être le coût du transport - parce que les coûts internes à la SNCF sont beaucoup trop élevés.

En gros, avec ce prix “optimisé” au sens du marché - et toujours plus optimisé, au sens marketing du terme, je pense que la SNCF, bien gérée, devrait faire 6 milliards plutôt que 600 millions de bénéfices. C’est ce que je voulais dire en disant “Autrement dit, au lieu de redonner au public ce que nos impôts lui ont donné, la SNCF nous taxe avec des billets beaucoup trop chers “. J’ai l’impression en tant que citoyen de me faire avoir.

C’est le mélange des genres que je n’aime pas. Soit la SNCF décide d’appliquer une stratégie commerciale de type “capitaliste” et “loi du marché” (ça ne me gêne pas en soi), mais dans ce cas, elle doit cesser d’être service public ou alors s’organiser pour réduire ses coûts, pour distribuer réellement à ses actionnaires (nous tous) ce qui leur revient, au lieu de capter les bénéfices au service de ses employés ou pour masquer ses coûts internes.

Soit elle décide d’avoir une politique de transport “service public” (prix de transport bas, simples, non masqués… bref, des pratiques commerciales loyales qui tranchent avec les pratiques du privé, ça ferait vraiment du bien), je n’ai rien contre non plus, je suis même plutôt pour, parce que ce serait vraiment une incitation forte à utiliser le train, au détriment de la voiture, par exemple.

Ce que j’essaie de (te) faire comprendre, c’est qu’il n’y a pas concurrence en France entre train, voiture et avion. Vue la taille du pays, le train a un gros avantage (en temps sur la voiture, en coût sur l’avion). Que la SNCF s’en serve pour fixer le prix “au prix de marché”, surtout compte tenu de l’effort public dans le développement du TGV, en redistribuant aussi peu… Eh bien, ça ne me paraît pas acceptable.

12. si ça peut te rassurer - 15 février 2008

" Ce que j’essaie de (te) faire comprendre, c’est qu’il n’y a pas concurrence en France entre train, voiture et avion ".

Alors là effectivement je ne comprends rien ! il existe également des heures de pointes aux aéroport, la France n’est plus à l’heure du charbon, beaucoup d’hommes d’affaires utilise les transports dans toute la France et même pour les familles qui partent en vacances, beaucoup se posent la question du choix du transport.

" Vue la taille du pays, le train a un gros avantage (en temps sur la voiture, en coût sur l’avion). Que la SNCF s’en serve pour fixer le prix "au prix de marché", surtout compte tenu de l’effort public dans le développement du TGV , en redistribuant aussi peu… Eh bien, ça ne me paraît pas acceptable".

C’est un point de vue, on peut rajouter également toute les entreprises qui bénéficient de subventions pour s’installer en France, et qui se barre en chine après avoir encaisser tes impôts et te laisser plein de chômeurs à prendre en charge.

crois tu d’ailleurs que l’"effort" d’investissement dans le développement du TGV n’a aucun impact dans le commerce extérieur de la France à venir ?

Le train génère des richesses et de l’emploi, je maintiens que la SNCF essaye au d’évoluer au mieux dans l’environnement européen actuel, le seul reproche que j’aurais à lui faire serais justement de ne pas évoluer assez en parallèle de la concurrence qu’elle risque de se prendre en pleine gueule.

L’arrivée de la concurrence ferroviaire rendra les choses moins lisibles, il suffit de regarder en Angleterre, pour traverser le pays en train, tu change 4 fois de compagnie minimum c’est vraiment le bordel. Je crains que le citoyen n’en sorte pas gagnant, mais bon on verra.

Je persiste à croire que le prix du TGV n’est lié qu’à la présence de concurrents qui trouverait ta façon de voir comme de la concurrence déloyale :o)

Enfin tu le sais sans doute, mais l’Europe ayant qualité pour mettre en concurrence toute activité, j’ai peur que ton mode de pensée utopiste de partage des richesse ne soit un peu dépassé.

13. Thierry Klein - 19 février 2008

“pas de concurrence réelle entre voiture, train et avion”
exemple: j’habite Lille. Alternatives pour Paris: 1h de train, 3h de voiture, env 60/70 EUR ou alors avion, mais alors au moins 2h pour êtr dans Paris et 250/300 EUR pour un AR.

Conséquence pour un passager seul: train incontournable. La concurrence avec la voiture ou l’avion est illusoire, ce sont des marchés très différents.

Evidemment le TGV a un impact positif sur le développement, génère de la rcihesse et de l’emploi… Mais en maintenant le prix du billet TGV haut, la SNCF a mes yeux, diminue fortement cet impact au simple bénéfice de ses employés. C’est moi qui ait payé le TGV, c’est l’employé de la SNCF qui en profite (je caricature pour aller vite). Ce n’est pas normal.

“j’ai peur que ton mode de pensée utopiste de partage des richesse ne soit un peu dépassé”

Il y a des gens qui se sont battus pour ça, y compris, et c’est à son honneur, à la SNCF. Mais même en se plaçant dans un cadre libéral, prétendument non utopique, il n’est pas anormal qu’une société cherche à augmenter le retour vers ses actionnaires - et ce y compris si c’est l’état l’actionnaire.

La SNCF - et ses employés - croient agir dans leur propre intérêt. C’est vrai à très court terme, mais la perte d’image, la perte de la notion de service public, la perte d’efficacité sont irréparables et ça finira effectivement par une mise en concurrence (d’ailleurs c’est fait), menant ensuite à dilution ou privatisation ou rationalisation - style Air France, aucune valeur n’en sort, juste des licenciements.

C’est très comparable à ce qui se passe pour la Française de Jeux actuellement et il ne faut pas tout mettre sur le dos de l’europe. La FdJ, en se conduisant de façon aussi agressive qu’une société de paris privée, a empêché l’europe, qui y était prête, de lui reconnaître un statut à part. Pendant 10/20 ans, c’est passé, le monopole a tenu. Mais à terme, elle en mourra.

Un peu plus d’utopie, d’efficacité interne l’auraient sauvée.

14. ladictee.fr - 22 avril 2008

je trouve quand même une amélioration dans le bon sens avec ses nouvelles machines