jump to navigation

La lunette numérique est-elle l’avenir de l’ebook ? 19 janvier 2006

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 4 783 fois | trackback


Jean-Michel croît au livre électronique et reproche aux français de ne pas assez s’y intéresser. Mais le vrai problème à mon avis c’est que ça fait 10 ans qu’il y croit et que si vous avez eu le malheur de l’écouter, eh bien, vous ne lisez pas ce blog car vous êtes à la rue, nu, sans même une culotte à vous mettre sous la dent, si j’ose dire, tellement vous avez claqué de fric pour rien.

Ceci dit, Jean-Michel finira bien par avoir raison, j’en suis sûr. Le vrai problème, c’est quand ? Et je pense que le problème est matériel beaucoup plus que logiciel.

(On oublie souvent le rôle du matériel dans les révolutions récentes, mais savez-vous par exemple, que le succès de PowerPoint est dû à l’invention de l’imprimante laser personnelle par Canon ?)

La clé de succès de l’ebook, c’est l’existence d’écran ayant potentiellement le même usage que le papier. On ne peut pas vraiment lire sur les écrans actuels. Au mieux, on parcourt les blogs, ce qui n’est quand même pas grand chose.

C’est difficile de prédire ce qui va faire décoller l’usage de l’ebook. Peut-être l’écran souple, qui n’éblouit pas ni ne fatigue le lecteur et qu’on froisse négligeamment au fond de sa poche ?

Je crois beaucoup, en fait, aux lunettes numériques (Jean-Michel en a aussi parlé), qui permettront d’intégrer des écrans haut-définition parfaitement adaptés à la vue de l’utilisateur et qui “sembleront” de très grande taille pour le lecteur. Ces lunettes pourront être couplées à des stylets interactifs pour tourner les pages avec un geste de la main, sur un bout de table ou de papier interactif par exemple…

Ou bien directement commandées par le regard du lecteur. (Je me souviens d’un type qui avait écrit un bouquin avec sa paupière, pourquoi pas tourner les pages en clignant de l’oeil ? J’appelle ça le Klein d’Oeil (il se fait tard). Dans un précédent billet, peut-être plus pertinent, j’avais appelé ça l’EyePod.

A noter que de telles lunettes numériques sont peut-être aussi (et plus sûrememt), l’avenir des PDA et des téléphones, car il est facile d’intégrer des hauts-parleurs dans de telles lunettes.

On a vu beaucoup de nouvelles lunettes numériques apparaître au dernier salon de Las Vegas. Elles sont lancées par une grande société française (est-ce pour ça que Jean-Michel n’en a pas parlé ?), Orange, qui en l’occurence me semble faire preuve d’une certaine vision.

En plus, ces lunettes sont vraiment dans l’air du temps en ceci qu’elles renforcent l’isolement individuel et privilégient le côté autiste qui est en nous.

Billets associés :

Commentaires»

1. MadCoder - 19 janvier 2006

Honnêtement, rien pour moi ne peut remplacer le toucher d’un livre, sa prise en main, et le plaisir de tourner les pages.

Ne *pas* sous-estimer le plaisir de tourner une page de livre. C’est ce que font les gens qui croient en l’ebook (sans parler du fait que c’est plus facile de prêter/se faire prêter un livre papier que un ebook).

Lorsque j’ai un PDF d’un document de plus de 20 pages, je l’imprime (et pourtant, je vis sur mon ordinateur, et j’ai des écrans LCD de très bonne qualité où la lecture est à peine fatiguante).

2. Billaut Jean Michel - 20 janvier 2006

ben ouais que j’y crois au livre électronique.. et je pense que cette fois ci c’est la bonne… tu l’as dit Thierry comme dit l’autre… intéressant commentaire en tout cas… la référence à PowerPoint est intéressante… je viens de découvrir ce qui fait la base du succés de Google : leurs serveurs sont des cartes meres de PC que les fondateurs ont améliorées et qu’ils enfounrnent dans des racks. Il y a 100.000 cartes aujourd’hui. Google est la 1ere société au monde à disposer de cette façon d’une puissance de calcul lui permettant de repondre à quelques centaines de millions de recherches/requetes par jour…

3. davideo - 21 février 2006

Allez On oubliera le livre-papier comme la diligence. Pas de fétichisme; il en restera dans les musées et ils seront bien jolis à regarder. L’important c’est le contenu. Bien vu sur le fait que l’écran est le facteur limitant de toutes ces technologies nomades ( comme l’utilisation d’internet n’a vraiment été grand public qu’avec le haut débit, c’est-à-dire surtout la connection gratuite sans le paiement à la minute stressant du bas-débit. ). Je reste sceptique en regardant les LUNETTES. Qui va vouloir porter ça ? Imaginer un bureau avec l’ensemble des employés portant ces trucs. Impossible. Il faudrait demander à Philippe Starck (philippe-starck.com/) de nous relooker tout ça parceque là ce n’est pas possible. Trop star-war (il doit y avoir un s quelquepart dans le nom). La techno c’est bien quand elle DISPARAIT. Bise à tous.

4. palmas62 - 21 juillet 2006

moi je voudres toujour avoir des choses electreniqe et un jour jai eu einternete et c se momant que jai trouver se site je suis unscri sur plain de choses sure unternet mais apres quand je regardes que il avait marqet lunnette electrenique mais c unpossibles et je regarde se site mais je me dit mais ques que c sete choses mais c tres baus mais vraiment tres tres tres beau je navait jamais vue des aussi belle lunnette de ma vie et qand apres jai tous vu jai etait contan de le voir c super beau donc je me suis prisipiter pour lavoir donc je me disait mais commen on fait pour lacheter je me suis dit vite vite commen on fait pour lacheter mais qand jai tout lu jai tout dit dans se texte voila jai tout dit??????????????????? eu on atander jai un otres truc a dire si je lai je vous dit super beaux merci de tout mon coeur enrevoire et reponder moi quand vous voulez je suis toujour chez mooi lontan
merci et la c sur la c ma derniere question enrvoir jespere que vous lerait bien recu et bien lu et merci pour tout.