jump to navigation

L’Evangile selon Saint Jean-Michel (ou les pérégrinations d’un français au Nevada) 9 janvier 2006

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 4 492 fois | trackback

Jean-Michel Billaut est à Las Vegas (sans Madame) et nous parle du show de Larry Page, le co-fondateur de Google, qui présentait la dernière offre de la société, nommée Google Pack.

"Une star est née hier au CES de Las Vegas, lors du dernier keynote de la journée… Tel un Jésus-Christ, un jeune gamin nous a donné sa vision du monde…."

(Bigre ! La comparaison à Jésus est audacieuse, surtout pour un simple "co-fondateur" - quoiqu’en un sens, Jésus est aussi un "co-fondateur"…).

Jean-Michel nous raconte alors le show de Larry, qui non seulement est "co-fondateur" mais aussi "co-présentateur", (moins bien que Jésus, finalement…) avec Robin Williams.

"Ce fut grandiose… Un courant est passé…
Il faut dire que le gamin a su s’entourer sur scène des gens qu’il fallait… Car il est intervenu avec en back office, devinez avec qui ? Avec Robin Williams… Et oui…"

Là où ça dérape un peu, c’est qu’au bout d’un moment, le discours des deux zigottos a l’air de devenir gentiment anti-français.

"Robin s’est lâché et un journaliste français en a pris pour son grade et nous les Français aussi par la même occasion … French people ? Wouah ! But where is the smoking corner ? Tout y passé en quelques secondes : le fromage, etc… Et la foule de rigoler en se tapant sur le ventre… Bref, je dois dire que nous ne sommes pas très bien vus par les autres peuplades du monde… Et en sortant, à l’Américain du Middle West qui me demandait de où j’étais, j’ai répondu, tel un Saint Pierre reniant ses gênes, que j’étais belge (ce qui est assez vrai par mon arrière-grand mère paternelle…)"

C’est exactement ça. Saint-Pierre est pris dans le délire général et sous l’emprise de la foule, renie Jésus. Jean-Michel est impressionné par Larry et Robin, les américains qui se tapent sur le ventre, le délire technologique le prend et… il devient belge, pour son voisin de droite. Donc, je trouve effectivement Jean-Michel très lucide lorsqu’il compare son comportement à celui de Pierre (sans doute avait-il eu le temps de débourrer entre le moment du show et le moment où il finit son article).

Je voudrais quand même rappeler quelques évidences:

Dans la domination qu’exercent les américains sur les technologies numériques, il y a certes des raisons objectives (la vision, les universités, l’esprit d’entreprendre et bien sûr, toutes nos faiblesses dans ces domaines), mais il y aussi notre crédulité et notre "suivisme" béat vis à vis de ce genre d’annonces et la façon dont, pour tout dire, leur marketing et leur capacité financière nous dominent.

Evidemment, j’apprécie le combat de Jean-Michel contre les inerties administratives du pays, mais j’aimerais vraiment que ça ne passe pas systématiquement par l’adoption de la propagande Made In US (surtout au sein d’une rubrique qui s’intitule “Les français parlent aux français !).

(Jean-Michel, on discutera de tout ça chez Kali, j’espère !)

 

(1) Prenez-ça au bon niveau. Il est sûrement très bien, ce Larry. Mais à certains moments, on est tous un peu des petits cons.

Billets associés :

Commentaires»

1. billaut - 9 janvier 2006

ouais… ben moi j’aime bien les belges et notamment leur biere et leurs moules frites… c’est vrai que je n’aime pas beaucoup l’élite gauloise (élite qui a réussi à nous conduire au bord de la faillite : cf le rapport Pebereau - et qui malgré cela se permet de dire de façon arrogante aux autres peuplades de cette Terre ce qu’ils ont à faire). C’est vrai qu’il y a des moments où je suis honteux d’être français…

2. Thierry Klein - 11 janvier 2006

Johnny aussi aime bien les belges, mais pas que pour les moules

3. Raoul - 26 janvier 2006

Je ne dirasi qu’une chose P… quel niveau!

4. Le blog de Thierry Klein - 26 janvier 2006

Amélie Mauresmo gagne l’Open d’Australie

Je rappelle à tous que vous avez appris pas mal de choses en toute première exclusivité dans ce blog: Paris ne va pas avoir les JO (et pourquoi) Comment voter aux européennes Archos perdra face Apple, y compris sur la vidéo Google n’a plus…