jump to navigation

Le service hébergé est une raison clé pour choisir Typepad 2 janvier 2006

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 3 238 fois | trackback

Je reviens rapidement sur les problèmes techniques qu’a rencontrés Typepad en décembre. Visiblement, plein de bloggeurs pas très tendres sur le blog de Loïc, et ailleurs.

Pourtant, le fait que le blog soit hébergé est à mon avis LA raison clé pour choisir Typepad, si vous n’êtes pas un geek et si vous ne voulez pas passer des heures à régler vos problèmes de sauvegarde, de mise à jour de versions, etc…

D’ailleurs, même si vous êtes un geek (prononcez “guique”), vous aurez forcément de nombreux moments où votre blog sera “down”, pour les raisons ci-dessus.

Evidemment, les ruptures de charge Typepad sont spectaculaires, parce qu’il y a des milliers de blogs cassés en même temps, pourtant, vous n’aurez jamais un blog “mieux servi” qu’avec Typepad. Ne serait-ce que parce que le business de Six Apart en dépend et qu’au moindre problème, ils sont tous sur le pont pour résoudre au plus vite. Ne serait-ce aussi que parce qu’avec le temps, ils apprennent plus vite que vous (pour ceux qui se souviennent, rappelez vous de certains problèmes Yahoo ou Amazon il y a 7-8 ans).

Donc paradoxalement, la qualité de service et le temps gagné sont pour moi les critères clés, bien devant le logiciel lui-même, pour aller chez TypePad.

(Et j’aimerais bien que la communauté du libre se préoccupe plus de l’hébergement et du problème des mises à jour).

Billets associés :

Commentaires»

1. delcroix - 3 janvier 2006

Juste pour compléter l’information (je suis le ailleurs du début du billet ;-), j’ai mis en effet rapidement un billet suite aux problèmes de Typepad en décembre… pour deux raisons :
- en me connectant sur différents sites que je désirais contacter, le blog ne répondait pas et je pensais qu’il était intéressant de prévenir les éventuels visiteurs de mon site de ce problème
- Typepad représente une partie importante des blogs "pro" et par rapport à la blogosphère, il me semblait juste d’en parler, mais sans arrière pensée de nuire ou de discéditer… C’était juste un billet d’information brute pour tenir informer les lecteurs.