jump to navigation

Les jeunes ont intégré le modèle républicain et se révoltent parce qu’il ne fonctionne pas. 13 novembre 2005

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 4 381 fois | trackback

Dans le monde de ce week-end, le meilleur article que j’ai pu lire sur les banlieues. Il est écrit par Emmanuel Todd.

Emmanuel Todd remet le mouvement à sa place dans la longue tradition des mouvements protestataires qui ont pu avoir lieu en France. Les remarques clés :

  • Les événements constituent plus un refus de marginalisation qu’un signe de non intégration. Leur violence même traduit l’éclatement de la famille maghrébine au contact des valeurs égalitaires françaises.
  • Les réactions des forces de l’ordre ont été très modérées, comme en 68.
  • Le premier décès a entraîné une décrue immédiate du mouvement. LA presse étrangère qui ricane de la France devrait méditer cet exemple.

Je suis 100% d’accord avec ça. Evidemment, tout le monde, la presse étrangère en premier, se concentre sur le look « intifada » du mouvement, les voitures qui brûlent, etc… Mais tout ça, c’est du folklore.

Billets associés :

Commentaires»

1. mélany - 18 novembre 2005

je trouve votre blog très intéressant…

2. Thierry Klein - 18 novembre 2005

moi aussi.

3. romane - 18 novembre 2005

Bon,alors là ça fait plaisir ; s’arrêter sur l’essentiel en évitant la dramatisation.
Bonne continuation !