jump to navigation

Les jeunes ont intégré le modèle républicain et se révoltent parce qu’il ne fonctionne pas. 13 novembre 2005

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 947 fois | trackback

Dans le monde de ce week-end, le meilleur article que j’ai pu lire sur les banlieues. Il est écrit par Emmanuel Todd.

Emmanuel Todd remet le mouvement à sa place dans la longue tradition des mouvements protestataires qui ont pu avoir lieu en France. Les remarques clés :

  • Les événements constituent plus un refus de marginalisation qu’un signe de non intégration. Leur violence même traduit l’éclatement de la famille maghrébine au contact des valeurs égalitaires françaises.
  • Les réactions des forces de l’ordre ont été très modérées, comme en 68.
  • Le premier décès a entraîné une décrue immédiate du mouvement. LA presse étrangère qui ricane de la France devrait méditer cet exemple.

Je suis 100% d’accord avec ça. Evidemment, tout le monde, la presse étrangère en premier, se concentre sur le look “intifada” du mouvement, les voitures qui brûlent, etc… Mais tout ça, c’est du folklore.

Billets associés :

Commentaires»

1. mélany - 18 novembre 2005

je trouve votre blog très intéressant…

2. Thierry Klein - 18 novembre 2005

moi aussi.

3. romane - 18 novembre 2005

Bon,alors là ça fait plaisir ; s’arrêter sur l’essentiel en évitant la dramatisation.
Bonne continuation !