jump to navigation

L’insistance des syndicats à vouloir garder l’Etat au capital de la SNCM 8 octobre 2005

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 709 fois | trackback

Les syndicats de la SNCM refusent absolument que l’Etat devienne minoritaire au capital. Cela montre à quel point ils méprisent l’Etat et combien l’Etat s’est montré piètre gestionnaire. Il devait faire vraiment bon vivre à la SNCM.

La société emploie deux fois plus de monde que son concurrent, à trafic égal (autrement dit, la moitié des salariés sont employés à ne rien faire).

A ce niveau d’activité (si j’ose dire), il a dû forcément se créer toute une activité parallèle, des trafics, petits ou grands qui devaient être couverts par la SNCM ou dont des marins étaient à l’origine (soi-disant, la plupart des bateaux partent vides pour assurer la continuité du service public…). Ca explique aussi le soutien des indépendantistes, qui semble bien trop fort pour être juste un soutien politique.

Ajout 17/10/2005 : Parfois, j’en ai marre d’avoir raison… Il y a bien plein de trafics sur les bateaux (Evidemment, on ne peut pas se battre que pour des idées…).

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?