jump to navigation

Ben Laden s’engage en faveur de l’enseignement à distance / Ben Laden’s commitment to e-learning 27 septembre 2005

Par Thierry Klein dans : Formation à distance.
Lu 3 105 fois | trackback

Je croyais avoir touché le fond, l’autre jour, quand j’ai entendu dans une conférence que le 11 septembre avait eu des effets positifs sur le développement de l’e-learning. Raison invoquée : de grands groupes américains ont réduit les déplacements en avion pour leurs cadres au profit des conférences à distance.

I really thought it could not get any worse than that when I heard in a conference a few weeks ago that September 11 “actually” had a positive impact on e-learning. Reason mentionned by the speaker was that large US companies refused to put their managers in planes and had to use more Web conferencing (I guess Web conferencing and e-learning are not the same thing but I did not dare asking the speaker because I had previously made a “thank you, Ben Laden, for helping developing new educational methods” comment that had chilled the audience.

L’argument me semble vraiment foireux et je rappelle en plus qu’une conférence à distance, ce n’est pas forcément de l’e-learning. (Lors de la conférence, je n’ai pas osé le dire car j’avais déjà fait un commentaire remerciant solenellement Ben Laden et les fondamentalistes musulmans pour leur action en faveur du développement du savoir qui avait glacé l’audience).

Et puis aujourd’hui, je lis (sur T+D Blog), que la montée du prix du pétrole pourraient contribuer au développement de l’e-learning. Raison invoquée : économique. Il devient plus intéressant de former à distance maintenant que le coût de déplacement a augmenté. Il s’agit d’une étude faite par une société nommée Genesys. Les conclusions sont un modèle de précision bullshitesque (j’ai dit là tout le bien que je pensais de ce genre d’études).

“24% des sondés ont dit que la diminution de l’utilisation de la voiture liée à la montée des prix de l’essence était responsable de la plus grande utilisation du système de conférence, alors que 25% l’ont justifié par une diminution de l’utilisation de l’avion”.

Aux dernières nouvelles, il semble que les récentes statistiques concernant la pollution urbaine influent de façon significative sur le développement de l’e-learning dans les zones rurales. (J’attends une étude précise sur ce sujet).
br>

Today, I have read on T+D Blog that “rising gas prices [] may also cause an increase in e-learning”. Reason mentioned is not security but cost : as car travel costs have increased, it becomes more economical to use e-learning methods…

This study, long to be remembered, has been made by a company named Genesys. The conclusions are a pure example of fake rationality (meaning the precision of given numbers varies negatively with the quality of the study. See my other post here - in french, sorry ).

I could not resist quoting some of the powerful conclusions:

“Nearly one quarter - or 24% - of respondents said that reduced driving due to increasing gas prices was responsible for the increase, while another 25% cited air travel replacement as a key factor.”

I am now waiting for the study that will show, with 4 digits precision, how city pollution helps developîng e-learning in the country-side.

Billets associés :

Commentaires»

1. David Castéra - 27 septembre 2005

J’ai moi aussi identifié un phénomène qui va favoriser le développment du elearning :
le réchauffement climatique… bientôt des zones entières seront isolées du mond epar la montée des eaux.. et alors pas d’autres solutions… le business ve devenir sympas Thierry…

2. Translator English Paris - 21 mai 2006

Maybe he should be thanked also for the environmental benefits of telecommuting…