jump to navigation

Retour au moyen-âge / Back to the trees 8 septembre 2005

Par Thierry Klein dans : Politique.
Lu 3 206 fois | trackback

Suite à mon billet d’hier signalant que Speechi Live utilise Skype, j’ai eu un retour de plusieurs universités me disant qu’elles avaient récemment (début septembre) reçu un avis de la Défense Nationale (!) comme quoi Skype devait être absolument banni des Universités !

Je pensais au début que c’était une blague, mais non, ça a l’air vrai. J’ai différents témoignages de Directeurs Informatiques qui le confirment et vous trouverez aussi ça. Je n’ai pas pu avoir l’avis lui-même qui est, paraît-il, confidentiel défense (ça ne plaisante pas).

Au début, les gens qui m’en ont parlé m’ont dit qu’il y avait des problèmes de “sécurité”. Mais en fait, il semble que la raison du pourquoi, c’est que les conversations Skype sont trop bien cryptées et donc ne peuvent pas être écoutées, comme les conversations téléphoniques classiques.

En plus, il est difficile de se protéger par firewall car Skype inclut des techniques qui contournent les firewalls.

Il faut bien voir quand même ce que représente ce genre d’avis:

- il est totalement arbitraire et semble ne contenir aucun fondement juridique

- il semble s’imposer sans discussion à toutes les universités (c’est surréaliste ! une dictature ne fairait pas mieux… On ne peut pas contester la décision et on ne peut d’ailleurs même pas la voir. Est-on dans un pays de droit ?)

- je suis prêt à parier qu’il est techniquement infondé (mais n’ayant pas encore lu les raisons profondes de ce bannissement, je réserve mon jugement).

- Cela fait 9 mois qu’on travaille chez Speechi pour intégrer Skype de façon astucieuse et performante dans nos versions en direct. Je pense qu’on a aujourd’hui une version très aboutie pour l’enseignement mais qui peut aussi servir dans d’autres domaines, comme la radio ou le podcast en direct, avec intervention possible des auditeurs à tout moment (j’en reparlerai).

Comme toujours, ça n’aura pour effet que de pénaliser des boîtes françaises qui essaient de développer des technologies innovantes. Ca me rappelle qu’il y a quelques années, on n’avait pas le droit de mettre un certificat SSL digne de ce nom sur un serveur français pour des raisons militaires. Résultat, il était illégal de construire un site de commerce électronique bien fait pour vendre aux USA…

“N’innovez pas, n’investissez pas, faîtes ce que vous disent les bureaucrates - et accessoirement, ne vous plaignez pas de vous faire écouter !”.

Y en-t-il parmi vous qui ont eu des échos (si je puis dire) ? Et que pensez-vous de tout ça ?

Ajout : suite à différents commentaires sur ce billet, je parle bien d’universités françaises, et non pas américaines.

Following yesterday’s post annoucing the launch of Speechi Live beta program with Skype integration, some french universities have come back to me to tell me that they have just received a note from the National Security that forbids all of them to use Skype.

I thought is was a joke but it sounds real ! Several university IT managers have confirmed this to me… But I can’t read the note because it is classified (again, I’m not joking). You can see some comments here (in french).

It seems the big reason is that Skype conversations are encrypted in such a way that it is not easy for our Defense to spy on them. Also, the fact that Skype easily goes “through” firewalls is not very much appreciated…

Whatever the reason, it is totally arbitrary and can not be discussed. It seems to have immediate effect on all universities.

You can’t contest it (you can’t even read it !). It seems we live in a medieval country, not in a country where law has a meaning.

Knowing Skype architecture pretty well, my bet is that there are no serious technical grounds to this (but I will prudently reserve my position until I can read an explanation).

This decision is also meaningless since our National Defense does not, in effect, the power to forbid people to use Skype (except may be on campuses, we’ll see).

We have been working on this integration for 9 months here and I think we have (one of) the smartest existing integration. Our software allows a professor to talk to an unlimited number of students and also allows students to interact using Skype (even though, I know, Skype conferences are limited to 4 people… But we found a technological trick to overcome this limitation). We developped it for education, but it also has lots of implications in other fields (like real-time podcasting or Internet Radio - image a radio show where all users can Skype the radio and talk in real-time - well with our software, it takes a PC do do that).

It seems the message is “don’t innovate”, “don’t invest” and (above all) “submit to bureaucrats” …

What do you think ? Am I over-reacting ?

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?