jump to navigation

Un journaliste du Monde qui mélange un peu tout… 28 juillet 2005

Par Thierry Klein dans : General.
Lu 4 694 fois | trackback

Editorial du Monde aujourd’hui sur les malheurs que Jean-Louis Andreani a rencontré avec le service client d’EDF

Le genre d’expérience classique qui arrive à tout un chacun avec les “fleurons de notre industrie nationale”, comme on dit. J’ai déjà raconté sur ce blog quelques choses vues avec la SNCF.

Rien de bien nouveau donc.

EDF (enfin, son SAV téléphonique) justifie son comportement en affirmant au journaliste que “EDF-GDF doit se préparer à l’ouverture à la concurrence” et que “tous les prestataires qui viendront sur le marché se comporteront comme eux”.

Toujours rien de très nouveau. Dans nos chères “grandes” entreprises, ce genre de discours commun rassemble évidemment dirigeants et employés de base, syndicalistes et patrons, tous unis (sur notre dos) pour une fois. J’ai aussi parlé des justifications données par la SNCF dans certains cas

Ce qui est vraiment nouveau, c’est que le journaliste prend le discours du SAV d’EDF comme argent comptant et poursuit:
“On avait pourtant cru entendre la Commission de Bruxelles soutenir que l’ouverture des services publics à la concurrence servait à protéger les consommateurs. Sans doute un malentendu…” … “la Commission de Bruxelles prise les doigts dans le pot de confiture [note: on se demande bien quel pot ???] avec le lien, établi de façon concrète, entre une politique européenne contestée et les désagréments subis par le citoyen lambda [note: quelle humilité !]“.

On savait depuis longtemps que le Monde était de parti pris, mais je ne suis quand même sidéré devant le manque de rigueur. Il s’agit là d’un article éditorial, sur la une du journal… Je sais qu’on est en Juillet, mais quand même, ils s’y mettent à combien, pour relire ?

Dans les réactions en ligne que j’ai pu lire sur le site du Monde, il y a évidemment le concert des gens qui applaudissent des deux mains dès qu’on tape sur l’administration, mais aussi ceux qui s’en prennent de façon caricaturale à l’Europe (comme s’il n’y avait pas suffisamment de motifs intelligents pour taper sur l’Europe !). Une seule réaction, sur les 30 que j’ai lues, signale que l’Europe n’est en rien responsable de ce genre de problème…

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?