jump to navigation

Lunettes numériques : en attendant l’EyePod 1 juillet 2005

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 5 854 fois | trackback

Un billet de Jean-Michel sur des écrans intégrés à des lunettes (mais il les trouve où, ces infos???)

Je pense que le concept est très intéressant et qu’au final, tout ça ne sera pas du gadget. Et voilà pourquoi:

On ne s’en rend pas forcément compte, mais ce qui limite le plus certains « devices », c’est la taille de l’écran, qui empêche toute lecture efficace (un article révélateur de François Planque à ce sujet). Microsoft (Windows Mobile), Visto et Blackberry ont beau développer des technologies pour envoyer les emails sur nos téléphones portables, par exemple, quel intérêt si le rythme de lecture est divisé par 10, si on ne se souvient pas bien de ce qu’on a lu, si on se fatigue à le lire ?

Or c’est ce qui arrive systématiquement (de façon un peu inconsciente – je n’ai pas dit freudienne) quand on lit un texte un tout petit peu long sur un écran de PDA ou de mobile. Conséquence: ces technologies restent marginales. Ne me lisez pas mal: par marginal, je ne veux pas dire qu’on n’en entend pas parler ni que les sociétés qui développent ces technologies ne réussissent pas (voir par exemple les résultats récents de Blackberry). Je veux dire que seule une frange d’enthousiastes vont les utiliser (plus certains secteurs professionnels qui en tirent un avantage).

Si on veut vraiment populariser ces technologies et faire que 90% des utilisateurs utilisent leur mobile pour les lire, il faut absolument les doter d’un écran de qualité comparable à leur PC actuel. Et les lunettes sont LA solution.

Malheureusement, ces lunettes ne répondent pas tout à fait au cahier des charges minimal, à savoir:

  1. pas de fil pour transmettre le système vidéo
  2. lunettes autonomes avec batterie intégrée
  3. lunette branchée et design, qui ne donne pas un look d’extra-terrestre. Et l’écran doit probablement être dans le verre, en transparence, comme l’écran du pare-brise d’Airbus.

J’appelle ça l’EyePod.

Note : Autre écran révolutionnaire dont d’ailleurs a aussi parlé Jean-Michel quelque part: l’écran souple. Pour les mêmes raisons que celles exposées plus haut, il est très difficile de lire un livre complet sur un écran d’ordinateur aujourd’hui. Le jour où il y aura des écran permettant de lire avec le même confort que sur du papier, je vous laisse imaginer les applications qui découleront de développements tels que Google Print, par exemple…On passe du marginal à l’universel.

D’une façon générale, c’est vraiment intéressant, je trouve, d’étudier les relations entre les aspects purement virtuels des logiciels et les évolutions physiques des périphériques. Savez-vous quand et pourquoi les ventes de PowerPoint ont décollé, par exemple ? Je le sais parce que c’est une question que j’ai dû me poser quand j’ai créé Speechi, qui est un plug-in pour PowerPoint. Eh bien, les ventes ont décollé quand les papiers transparents supportant les hautes températures et pouvant être utilisés dans des imprimantes Laser ont été mis au point ! Je vous en parlerai demain ou ce week-end dans le blog de Speechi.

Billets associés :

Commentaires»

1. papagili - 15 janvier 2006

interessant..je suis venu sur votre site car je cherche des lunettes numeriques pour lire des dvd d’astronomie et"voyager dans les etoiles"…ce qui n’a plus rien a voir avec un ecran..meme lcd grande taille…une idée…amities…