jump to navigation

Qu’est-ce qu’un blog ? Une vision technique 29 juin 2005

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 5 927 fois | trackback

En 1996/97 sont arrivés les premiers logiciels qui permettaient à quelqu’un de créer du contenu pour un site Web à travers des formulaires, sans aucune connaissance technique. Très brièvement, ceci reposait sur 2 principes:

- le contenu est saisi à travers un formulaire Web et mis directement en base de données, avec tous les avantages qui en résultent (recherche structurée, recherche simple)

- le contenu est ensuite restitué à l’internaute par la base de données de façon formattée et automatique (là aussi avec plein d’avantages - on peut restituer tout ceci en fonction de la date, du profil, etc…)

J’étais à l’époque dirigeant d’une agence multimedia sur Paris et le simple fait d’être les premiers (ou parmi les premiers) à utiliser ces technologies nous a permis de devenir une des premières “Web Agency” de la place et nous avons développé dès 1997 les sites de beaucoup de grands journaux (Je vous rassure, d’ailleurs, cet avantage précis n’a pas duré bien longtemps. Comme vous le savez, très vite, beaucoup de monde s’y est mis !).

Quel rapport avec les blogs ? Et bien, je trouve que ce qui est intéressant, c’est que les blogs utilisent exactement ce genre de techniques, mais de façon dégradée ! Autrement dit, ce qui fait le succès des blogs, c’est que la plupart des fonctions “complexes” que nous mettions à l’époque en place pour les journaux ou les sites des sociétés ont été purement et simplement enlevées ! (Je pense par exemple au profilage du contenu, mais aussi à la gestion d’articles complexes dans leur forme). Un blog, c’est juste un outil qui prend votre contenu et le trie par ordre chronologique !

Paradoxalement, cette “réduction” (au sens technique et au sens des fonctionnalités) permet une explosion du marché. Comme l’outil devient plus simple, plus compréhensible, de plus en plus de gens l’utilisent.

C’est une règle générale dans le marketing high-tech: “Très souvent, il vaut mieux réduire les fonctionnalités plutôt que de les augmenter. La recherche du plus petit dénominateur commun doit être un souci constant”.

Tout ça rejoint d’ailleurs les idées développées dans mes billets “Ca ne convergera jamais” et “C’est génial et pourtant ça ne marchera pas“.

Je pense qu’il est aussi intéressant de noter qu’aujourd’hui la tendance est de nouveau à la “complexification” des blogs, avec tout un tas d’outils nouveaux qui apparaissent (exemple: le podcast ou le Confblog). Ce nouveau foisonnement ne peut avoir lieu que parce qu’il y a maintenant une masse critique d’utilisateurs qui maîtrisent la technologie et qui donc sont éventuellement mûrs pour passer à de nouvelles choses. La plupart de ces fonctionnalités resteront de toutes façons marginales mais il est naturel que Typepad en fasse la promotion de façon à devenir le leader sur les rares qui prendront de l’ampleur.

Billets associés :

Commentaires»

1. jean-pierre pellegry - 30 juin 2005

Que voici une belle analyse pertinente et pragmatique que je partage à 100%.

Celà semble être une loi économique que l’on retrouve assez souvent. L’homme crée, améliore et complexifie sous prétexte d’apporter plus de fonctionnalités. Plus, toujours plus à la recherche de l’avantage concurrentiel.

Bientôt il faudra prendre des cours de programmation en plus des cours de code pour passer son permis de conduire !

La force du blog réside dans sa simplicité d’utilisation. A trop le complexifier on risque de le faire passer à coté du marché émergent du corporate blogging. Sauf à vouloir redonner la main aux "Web agency" !