jump to navigation

La préservation des animaux : urgence et éthique (1/3) 15 juin 2005

Par Thierry Klein dans : Animaux.
Lu 13 399 fois | trackback

On considère souvent que les engagements humanitaires qui ont le plus de sens sont les engagements « pour l’humain » , qu’il soient politiques (Amnesty International, lutte contre la pauvreté) ou médicaux (lutte contre le Cancer, Croix-rouge).

La défense des animaux passe derrière, « faute de mieux ». On la laisse aux personnes atteintes d’une forme de sensiblerie sympathique (Brigitte Bardot, les bobos) ou aux misanthropes (Brigitte Bardot, les bobos), auquel cas elle reflète plus, pour le public éduqué, un problème psychologique personnel du bienfaiteur qu’une réelle préoccupation altruiste et exemplaire, problème qu’on résume rapidement par une formule « qui aime les bêtes n’aime pas les gens ».

L’angle d’attaque que prennent donc la plupart des organisations de défense des animaux ou de la nature, c’est avant tout la préservation (des ressources, des espèces) face aux attaques de l’espèce humaine, la conservation du patrimoine naturel, la transmission à nos enfants du patrimoine naturel et génétique. En gros, les associations nous demandent de laisser cet endroit aussi propre en sortant que ce que nous l’avons trouvé en entrant : c’est la façon la plus politiquement correcte, aujourd’hui, de défendre l’animal. Comme vous le verrez dans ce billet, j’y adhère mais je trouve qu’elle est très insuffisante.

Cette série de trois billets évoquera l’urgence absolue du problème, la nécessité éthique pour l’Homme d’y trouver des solutions et proposera un certain nombre de mesures - propositions qui appellent vos réactions.


Les dommages irréversibles faits à la planète et aux grands mammifères.

Dans les années 50, il était encore peu crédible de parler de dommage irréversible faits aux grands mammifères. Même si les animaux étaient déjà massacrés, leurs habitats étaient moins systématiquement attaqués parce que les hommes étaient moins nombreux (Entre 1980 et aujourd’hui, pour prendre un exemple parlant, la population d’éléphants a été divisée par 4, celle des tigres a été divisée par 20 en moins d’un siècle). La fin programmée des grands mammifères est une conséquence directe et rapide des progrès de la médecine au cours du XXème siècle et de l’expansion humaine qui en a résulté dans les pays du tiers-monde.

Ce rythme d’expansion ne va pas pouvoir se poursuivre bien longtemps. L’espèce humaine, du fait des progrès de la médecine, croît à un rythme géométrique (1950 : 2,5 milliards, 1980: 4,5 milliards , 2000 : 6,2 milliards, 2050 : 9 milliards). Dans l’adjectif géométrique est inscrite la fin des grands mammifères (tigres, singes, éléphants…) et peut-être aussi d’une grande partie de l’espèce humaine.

Pour comprendre ce que cela signifie, il faut se remettre en mémoire l’anecdote du Maharadja qui s’était engagé à récompenser en grains de blé son serviteur (2 grains, sur la première case, 4 pour la deuxième, 8 pour la troisième, etc…). Le Maharadjah n’a jamais pu tenir sa promesse car la 64ème case représente des milliers de fois la production annuelle de blé de la planète…

L’espèce humaine aujourd’hui croît comme les grains de blé de l’échiquier. A partir du moment où un couple a en moyenne plus de deux enfants qui survivent (grâce à la médecine), il participe à ce phénomène. Dans quelques générations (2, 3 ou 4), il est IMPOSSIBLE d’envisager que les ressources de la planète puissent suffire à nourrir les êtres humains.

Entendons-nous bien, je ne parle pas des limites actuelles du système économique, qui empêche la redistribution ou la production de certaines ressources, ce qui fait qu’aujourd’hui il serait techniquement possible de nourrir l’ensemble des êtres humains mais que la malnutrition subsiste de façon absurde. Je parle des limites physiques de production de la terre, de la mer, je les multiplie par le facteur le plus optimiste possible pour tenir compte des progrès scientifiques, je suppose en outre que nous ayons trouvé un système qui permette la distribution de la nourriture d’une façon plus rationnelle qu’aujourd’hui notre système capitaliste ne le permet. Et bien je n’y arrive pas : en 2050 probablement, en 2100 au plus tard, les limites théoriques sont atteintes et l’espèce humaine, telle qu’elle croît aujourd’hui, ne peut plus être nourrie.

En outre, dans le cadre de ce processus, l’espèce humaine, dans une volonté d’abord instinctive (depuis la nuit des temps jusqu’à nos jours) puis désespérée d’augmenter la production aura mécaniquement réduit à zéro les territoires nécessaires aux animaux sauvages pour survire. On estime que dans 30 ans, il ne restera en Afrique que 5 à 10% de l’habitat sauvage des grands singes. Cela entraîne mécaniquement la disparition de l’ensemble de ces espèces dans un délai de 30 à 50 ans. En Asie, le tigre aura disparu bien avant. (Evidemment, c’est en Europe que la situation écologique est la pire puisque ne subsistent que les mammifères dédiés à la chasse. Il est déjà trop tard en Europe).

Je voudrais lever ici quelques objections qui viennent naturellement à l’esprit. Les oiseaux de mauvais augure ont souvent eu tort et ce genre de projections « alarmistes » restent soumises à caution. Après tout, n’avons-nous pas entendu la même chose concernant les dangers du nucléaire ? Pour prendre des exemples plus pertinents, Marx n’a-t-il pas démontré de façon théoriquement indubitable mais pratiquement fausse le mécanisme de paupérisation croissante ? Les thèses de Malthus (car c’est elles que je reprends ici) sont déjà anciennes mais ont-elles été jamais vérifiées ? L’espèce humaine n’a-t-elle pas toujours échappé « par le haut » à ces menaces, grâce à son génie propre et grâce à l’évolution des techniques ? De plus, n’y a-t-il pas une régulation naturelle de l’espèce qui limite elle-même sa croissance lorsque certains seuils de population sont atteints ? (Ainsi, en Europe, la croissance de la population est devenue arithmétique et n’est plus géométrique ; il est donc tout à fait possible d’y envisager un développement harmonieux et durable de l’espèce humaine).

Je répondrai volontiers que tout cela est vrai, que je suis le premier à me méfier des prévisions théoriques, qu’elles viennent de Marx, Smith ou Malthus, mais que l’échéance des phénomènes décrits est si proche qu’on est dans le domaine de la prévision économique à court terme et pas de la projection théorique. Le phénomène de diminution des habitats en Afrique est aujourd’hui inéluctable et mène rapidement à la disparition des espèces, qu’on ait lu ou non Malthus, qu’on croit ou non à l’évolution des techniques, qu’on ait ou non confiance en l’Homme et cette disparition des espèces est d’autant plus inéluctable qu’elle aura lieu bien avant que l’espèce humaine soit mise en danger - autrement dit avant qu’il y ait une forte inquiétude quant à l’avenir de l’espèce humaine elle-même.

Si cet article pouvait vous faire convaincre au moins de ça, il n’aurait pas été totalement inutile. Le trou de la couche d’ozone, le réchauffement de la planète, l’augmentation du nombre de cancers liés à la société moderne, la croissance de l’espèce humaine elle-même.ce sont des phénomènes dont la réalité scientifique et l’urgence sont d’un ordre de grandeur inférieur à la disparition des grandes espèces animales – je n’ai pas dit que ces problèmes sont mineurs.

Suite: l’éthique (article 2/3)

Billets associés :

Commentaires»

1. Michelle - 30 janvier 2006

Heureusement qu’il y a des personnes "sensibles"!

2. Le blog de Thierry Klein - 8 février 2006

Connaissez-vous Gamies ? Un appel aux bonnes volontés.

Gamies, c’est un site de jeux en Flash très cool, qui m’appartient (il y a une centaine de jeux). J’ai comme projet de me servir de ces jeux pour récolter de l’argent qui sera utilisé pour (tenter de) sauvegarder des espèces animales: - grands sing

3. dede - 12 mai 2006

ah bon .

4. findelhomme - 27 juillet 2006

L’Humanité disparaîtra, bon débarras ! Alire …
http://www.beauchene.fr/2006/07/...

5. AtomeCrochu - 12 septembre 2006

Bravo pour ta lutte !

stop.animals.genocid.bleu…

Plus de 500 Photos Gifs et Animations, Humour et Réalités, Articles divers, Actions et Pétitions,

Fiches Animaux, Citations, Terre et Faune, Vidéos, Expériences et Vivisection, Cris et Bruits,

Vrac et inclassable,

Liberté d’Expression et Livre d’Or

6. SAG Genève - 19 août 2007

Bonjour ! J’ai bien apprécié la visite de votre site ! Je suis Atome auteur de S.A.G (Stop.Animals.Genocid) sur bleublog.ch

Puis-je me permettre de vous faire partager notre Cyber-Action ?
Elle commence à Genève, plate forme diplomatique internationale,

Vous pouvez Insérez et inscrire la bannière de votre site/blog dés maintenant et rejoindre les militante/e virtuel qui composent la MAP’MONDE et soutiennent la lutte pour la défense des animaux, et de la terre.

Vous profitez d’un excellent outil pour faire connaitre votre blog ou site, association, groupe, etc..

Merci de partager cette action et de faire partis de celles et ceux qui veulent protéger la nature, les animaux, les générations futures ainsi qu’eux-mêmes, cette invitation s’adresse également à l’ensemble des visiteurs ou membres de votre site !

Cliquez utile et à bientôt sur la MAP’MONDE…

Animalement !
Atome.
———————————————–
———————————————-

SAG (Stop Animals Genocid) C’est QUOI ?
S.A.G : l’Intégral !
Basé à Genève SAG est un mouvement Franco/Suisse qui milite pour la Défense des animaux et de la nature en général,

Des infos multiples et incroyables traités avec humour ! Cyber-actions, pétitions, campagnes, jeux de chine, ours, fourrure, vivisection, rubrique le saviez-vous ?,

humour, bd, vidéos, débat Pitbull, Map’MONDE, Chatterie, sondages, enfants et chiens, actualités, liens utiles, astuces, tchat, Liens etc..

(Pas d’images difficile, accessible aux enfants)

7. adnen - 30 janvier 2008

au secours thierry je recherche une copine qui s’appelle karine atlan qui habite maintenant la reunion elle à commenté une page à toi il y a 2 ans sur la menace de la faune sur la reunion" je la retrouve sur ton blog quand je tape son nom sur google"
c’est une super copine que j’ai perdu de vue à montpellier il y a 7 ans
c’est une demarche affective
merci pour tout info
adnen kefi
0490215626
0663076436

8. nat - 14 février 2008

Texte à faire tourner. Merci.

CORRIDA…ATTENTION !

Il faut que cela cesse, et pour ça prenez connaissance de ces images… et oui cela existe encore à notre époque et dans notre pays… on torture puis on tue un animal en spectacle et tout ça sous couvert de tradition… de plus les enfants peuvent assister librement à cette barbarie… voyez par vous-même ce à quoi sont exposés ces enfants :

es.youtube.com/watch?v=0r…

es.youtube.com/watch?v=qe…

Ce sont des images que l’on se garde bien de montrer dans les médias où l’on ne montre que le côté le plus esthétique ( habits de lumière, passes de capes, fanfares…) mais tout ceci comme vous aurez pu le constater, cache un macabre spectacle.

AIDEZ-NOUS – REAGISSEZ !

http://www.anticorrida.com/html/...

http://www.petition-anticorrida….

MERCI.

NAT

9. Elodie - 2 mars 2008

Bonjour

Labeyrie : le scandale des fichiers illégaux ,

Non contente de torturer des animaux et de vendre du foie gras, la maison Labeyrie a permis, l’accès aux adresses e-mail de sa clientèle et de ses contacts divers, dont des opposants à fabrication du foie gras , à toute personne souhaitant avoir accès au fichier contenant plus de 3000 adresses e-mails dont certainement les vôtres si vous êtes passés par sa page contact pour manifester votre désaccord

foodpia.geocities.jp/labe…

Cette société, est une véritable honte, on est en démocraitie ici !

10. Alex - 12 juin 2012

vous savez, la défense globale des animaux vient aussi de notre manière de vivre… bcp de gens tuent encore les serpents ou orvets etc
être bien avec sa region, son terrain, es aussi important!
je vous invite à voir ce site pour mieux connaître le serpent en général…

http://www.serpentsdefrance.fr

préserver le monde, c’est aussi préserver sa faune locale et la connaître.

Alex.