jump to navigation

Skype et la vidéo 2 juin 2005

Par Thierry Klein dans : Technologies.
Lu 3 638 fois | trackback

Un billet de Jean-Michel Billaut, qui annonce (avec enthousiasme) l’arrivée d’un plug-in vidéo dans Skype.

La vidéo n’est pas vraiment un problème technique. Passer de la vidéo sur Internet, c’est identique à passer de la voix. La seule chose qui change, c’est la taille du tuyau nécessaire et la puissance du moteur (le PC) nécessaires, 2 points qui feront que d’ici 2 ans, il n’y aura plus vraiment de limitation pour voir de la vidéo sur Internet en point à point. (D’ailleurs, il n’y en a pas vraiment aujourd’hui. On est dans le domaine de l’implémentation pas dans la recherche).

Je renvoie à mes articles sur la convergence. Il n’est pas sûr du tout que vidéo + téléphone, ça ait beaucoup de sens. Je pense même plutôt le contraire, pour les raisons suivantes.

  1. La vidéo nécessite un suivi permanent de l’orateur, incompatible aujourd’hui dans un cadre normal d’utilisation (mobile). Je pense que, pour que la vidéo ait un vrai sens, il ne faut pas limiter la fonction de téléphonie elle même en “scotchant” l’utilisateur à sa webcam. On peut d’ailleurs envisager plein de systèmes de suivi automatiques (mais rien à voir avec la vidéo elle-même - si vous avez des idées, on en parle: nous bossons chez Speechi sur de tels systèmes).
  2. Un outil ne se propage (en général) que lorsqu’il atteint un certain standard d’utilisation reconnu. Bon, c’est obscur, alors je m’explique. Regardez Skype. Ce qui en fait le succès, ce n’est pas la nouveauté (il y a eu des systèmes de voix sur IP avant Skype), ni le prix (il y a des concurrents 100% Open Source). Le vrai déclencheur, c’est que Skype est le premier système a avoir atteint (en gros) une qualité “téléphonique” et que ce niveau fonctionne pour nous tous comme une référence, un critère d’utilisation. Moins, ce n’est pas assez et plus, on ne l’entend même pas. D’ailleurs, regardez la page d’accueil de Skype, “Skype is free Internet telephony that just works”. Tout est dit. (Note: je suis bien conscient qu’il y a d’autres facteurs importants pour Skype, mais ils ne m’intéressent pas dans le cadre de ce billet).

La photo numérique est un autre bon exemple; Le décollage a eu lieu lorsque la technologie numérique a commencé à pouvoir remplacer le bas de gamme de l’argentique (jetables, Polaroïds..). C’est à dire au dessus de 300K pixels de résolution.

Quel est le standard dans le cadre de la vidéo ? C’est la télé. La vidéo par téléphone n’a sa chance, à mon avis, que le jour ou la qualité d’image est “télévisuelle”. Ce jour n’est pas très éloigné d’ailleurs: le dernier plug-in Skype en est loin mais dès à présent, comme la bande passante nécessaire pour obtenir aujourd’hui une telle qualité n’est pas très élevée (< 500 kbits/s), ce n’est “qu’une” question d’implémentation, pas de recherche et on ne va pas attendre beaucoup pour “voir”.

Billets associés :

Commentaires»

no comments yet - be the first?